Origines de la bande dessinée
L'homme a commencé très tôt à
communiquer par signes et
images. Tout ça est d'ailleurs prouvé
par les figures dessinées sur les
murs des Grotte de Lascaux et les
rouleaux de papyrus égyptiens.
http://noeeducation.org/D1236.php3#mort
http://perso.clubinternet.fr/kemit/musee_caire/photos/muse
e5/papyrus.htm
Le concept de la bande dessinée trouve de lointains échos dans des créations
artistiques du passé comme en Grèce au Vème siècle av.J.-C. avec la frise
du Parthénon, ou en France respectivement au XIème, XIIème, XVème siècle avec
la tapisserie de Bayeux, les vitraux des cathédrales de Chartres et de Bourges.
Bien sûr, l'apparition de l’imprimerie, de la xylographie et la généralisation de
l'utilisation du papier , crée la véritable révolution dans la diffusion des modes
d'expression artistiques aussi bien pour le texte que pour l'image. Et, c'est fin XIVe s.
que le « bois Protat », une planche xylographique utilisée à l'origine pour l’impression
d'étoffes reste véritablement le plus ancien exemple connu à ce jour de phylactère.
Le phylactère étant une banderole où les artistes du Moyen Age inscrivaient les
paroles prononcées par les personnages d'un tableau, d'un vitrail ou d'une image sur
parchemin. Il faut attendre ensuite 1480 avec le peintre italien Botticelli (1445-1510)
pour voir apparaître au sein d'un tableau des scènes successives (la divine comédie).
Et, à la fin du XVIIIème siècle naît en France l’imagerie d’Epinal dont la technique
narrative est considérée comme annonciatrice de la bande dessinée
La BD avant la BD
http://expositions.bnf.fr/bdavbd/arret/index_or.HTM
Manuscrit, 215 x 160 mm
1350, Saint-Quentin
2e moitié du XIIIe siècle, France (copie d'un manuscrit italien)
La conquête de l’Angleterre par
un duc de Normandie en France
Epopée extraordinaire de l’Occident
médiéval.
La Tapisserie de Bayeux raconte les
circonstances et le déroulement de
l’expédition en Angleterre et s’achève
sur la bataille d’Hastings qui permit à
Guillaume, vainqueur, d’être couronné
roi d’Angleterre (1066).
La tapisserie de Bayeux, chef
d'œuvre unique au monde, est un
document réalisé au 11ièm sciècle.
Il s'agit en fait d'une broderie
exécutée sur toile de lin avec des
laines de couleur variées
http://www.bayeuxtapestry.org.uk/BayeuxContents.htm
http://1214.free.fr/travaux/tapisserie_de_bayeux/
Voir la tapisserie défiler et en détail
Combien mesure la tapisserie de Bayeux?
Elle mesure 70 mètres de long.
Qu’est-ce qu’elle raconte?
Elle raconte l’invasion de l’Angleterre
par Guillaume le conquérant de
Normandie.
De quelle largeur ou hauteur est cette tapisserie?
Elle fait 50 centimètres de hauteur.
Elle raconte l’histoire de la conquête de
l’Angleterre par Guillaume le conquérant,
des Normands en 1066.
Pourquoi a été réalisée cette tapisserie?
Elle a été faite pour l’inauguration de la
nouvelle cathédrale de Bayeux.
Qui a réalisé cette tapisserie?
On ne sait pas. Elle a été sans doute
fabriquée dans une manufacture ou abbaye.
Cependant on ne connaît pas vraiment le
lieu.
Y a-t-il une légende autour de cette tapisserie?
On dit que ce serait la femme de Guillaume
le Conquérant, Mathilde, qui aurait brodé
cette tapisserie un peu comme Pénélope
avec Ulysse. Mais c’est impossible car c’est
trop long à réaliser par une seule personne.
Aussi, les détails des batailles sont trop
réalistes.
A quelle époque écrit-on pour la première fois
sur cette tapisserie?
On en parle pour la première fois en 1476
dans un inventaire de la cathédrale de
Bayeux. On l’appelle la « broderie d’images
et scripturaux » de la conquête.
Est-ce qu’on pouvait voir cette tapisserie dans la
cathédrale?
Non. En fait, elle se trouvait dans les caves
pour la protéger des guerres. Elle était
montrée une fois par an.
Est-ce que l’on connaît bien le récit de cette
tapisserie après le onzième siècle?
C’est Napoléon qui a fait analyser le récit
avant sa propre invasion de l’Angleterre.
Est-ce que la tapisserie a toujours été bien
conservée au cours de tous ces siècles?
Non. Au XIXè siècle, elle a été coupée en
huit morceaux. Et puis elle a plusieurs fois
déménagé. Pendant la seconde guerre
mondiale, elle était à Paris, puis elle est
revenue à Bayeux où elle est exposée depuis
1948.
Est-ce qu’elle a déjà été restaurée?
Une dernière restauratrion a eu lieu de 1982
à 83.
Est-ce que la tapisserie de Bayeux est vraiment
une tapisserie?
En fait, cette tapisserie est plutôt une
broderie sur lin.
En combien de scène est divisée cette broderie?
Elle est divisée en 58 scènes différentes. La
fin originale n’existe plus.
Quels sont les principaux personnages de cette
tapisserie?
Guillaume le bâtard dit le Conquérant
(1028-1087).
C’est le duc de Normandie et cousin
d’Edouard roi d’Angleterre (depuis 1042).
Harold Godwinson, noble puissant du
royaume d’Angleterre.
Odon de Conteville
Quelle est la cause de cette bataille entre
Normands et Anglais?
C’est à cause de la rupture d’une promesse
de fidélité d’Harold envers Guillaume. En
effet, Harold prend le trône d’Angleterre
réservé à Guillaume. Il oublie qu’il a été
bien reçu par Guillaume et qu’il a combattu
avec lui contre les Bretons.
Qui couronne Harold roi d’Angleterre?
Il se proclame lui même roi, juste après la
mord d’Edouard.
Où est-ce que les Normands veulent combattre
Harold?
Ils veulent le combattre à Hastings
Comment meurt Harold?
Il meurt d’une flèche dans l’œil.
1)Le roi d’Angleterre envoie Harold en
Normandie car il se sent mourir.
2) Retour d’Harold en Angleterre.
Le roi paraît faible.
1) Mort du roi d’Angleterre.
2) Couronnement d’Harold.
1) Invasion. Départ pour l’Angleterre.
2) Les anglais sont massacrés.
Fin de la guerre. Victoire des Normands.
Carte de l’invasion
Château de naissance
Sites à visiter pour connaître toute l’histoire.
http://www.bayeuxtapestry.org.uk/BayeuxContents.htm
http://1214.free.fr/travaux/tapisserie_de_bayeux/
Mort de Guillaume contre le roi de France
en 1087
Lors de ses funérailles, le cadavre, tassé
dans un sarcophage trop étroit, éclate,
dégageant une puanteur qui fait fuir
l'assistance. Son tombeau, à Caen,
sera profané par les calvinistes lors
de la réforme, et puis par les
révolutionnaires en 1793.
Quels sont les points communs avec la bande
dessinée?
Les 58 morceaux ou cases
Les personnages
Le récit
Texte en banderoles
Mais…. Pas de bulles (pas de paroles)
Mais qui est l’inventeur de la bande dessinée moderne ?
Rodolphe Töppfer, le créateur de la
BD moderne
La première personne à ouvrir la voie de la bande
dessinée telle qu'on la connaît aujourd'hui a été un
Suisse nommé Rodolphe Töppfer. Celui-ci a eu la
brillante idée d'associer le dessin et le texte (à
noter que le texte n’était pas encore écrit dans des
bulles, mais bien seulement en bas des images)
dans son premier ouvrage édité, Histoire de M.
Vieux Bois en 1827.
La bande dessinée est née en Suisse, en 1827. Rodolphe Toppfer
(1799-1946) en sera le précurseur avec L'histoire de Mr Vieuxbois ainsi que 6 autres albums (Dr. Festus, L’Histoire de M. Jabot, M.Crépin,
Voyages et aventures de Dr. Festus, M. Cryptogamme)
Bibliographie
Dani?e Alexandre-Bidon, " Ecrire le son au Moyen 헸e ", dans Entre l’oral et l’?rit, Ethnologie fran?ise, t.
20, 1990, 3, juillet-septembre, p. 319-327.
Dani?e Alexandre-Bidon, " La bande dessin? avant la bande dessin? : narration figur? et proc??
d'animation des images au Moyen 헸e ", dans Les Origines de la bande dessin?, Actes de la journ? du 26
janvier, Angoul?e, Mus? de la Bande dessin?, Cahiers de la Bande dessin?, n?sp?ial, 1997, p.10-20.
Dani?e Alexandre-Bidon, " Bande dessin? ", dans Voix enlumin?s de C?eaux. Les manuscrits cisterciens
du XIIe si?le de la Biblioth?ue municipale de Dijon, Dijon, ?itions de l’Arman?n, 1998, p. 78-79.
Dani?e Alexandre-Bidon, " Une foi en deux ou trois dimensions ? Images et objets du faire croire ?
l'usage des la?s ", Annales HSS, 53e ann?, 6, nov.-d?. 1998, p. 1155-1190.
Dani?e Alexandre-Bidon, " L’image, Bible des illettr? ? ", dans D. Alexandre-Bidon et M.-T. Lorcin, Syst?e
?ucatif et cultures dans l’Occident m?i?al, Ophrys, Paris-Gap, 1998, p. 51-60.
Michael Camille, " The Language of Images in medieval England, 1200-1400 ", dans Age of Chivalry. Art in
Plantagenet England, 1200-1400 (dir. J. Alexander et P. Binski), catalogue de l’exposition, Londres, Royal
Academy of Art, 1987, Londres, Weidenfeld and Nicolson, 1987, p. 33-40.
Thierry Groensteen, " Bande dessin?, r?it et modernit?nbsp;", Actes du colloque de Cerisy, Paris,
Fururopolis, 1988, p. 45-69.
Pierre Masson, Lire la bande dessin?, Lyon, PUL, 1985.
Les Origines de la bande dessin? , Actes du colloque d’Angoul?e (26 janvier 1996), n?hors s?ie de Le
Collectionneur de bandes dessin?s, 79, 1996.
Michel Parisse, La Tapisserie de Bayeux. Un documentaire du XIe si?le, Paris, Deno?, 1983.
Sixten Ringbom, " De quelques proc?? narratifs dans la peinture m?i?ale ", dans S. Ringbom, Les images
de d?otion, XIIe-XVe si?le ", Paris, G?ard Monfort Editions, 1995, p. 43-85.
Isabelle Toinet, " La parole incarn? : voir la parole dans les images des XIIe et XIIIe si?les ", dans Pour
l’image, M?i?ales, 22-23, 1992, p. 13-30.
Visibile parlare. La " Bibbia istoriata padovana " tra parole e immagine, [CD Rom], Accademia del
Concordi di Rovigo, Accademia Multimedia, Rovigo, 2000
http://www.bdoubliees.com/pogo/redactionnel/histoirebd.htm
Descargar

Combien mesure la tapisserie de Bayeux?