Ecole de musique de Rhodes
Petros: Tu es un soldat ? Quelqu’un d’eux ?
Ulysse: De qui ? Je ne sais pas !
Petros: Et l’arme ?
Ulysse: Je ne sais pas; alors je jette mon arme.
P: Are you a soldier? Are you one of them?
O: Them? Who? I don't know!
P: And the gun?
O:I don’t know Here, my gun is down.
Petros: Ta tête… Tu es peut-être blessé.
Ulysse: Oui, mais… c’est pas grave, ça va.
P: Your head. you seem injured.
O: I am, but it's nothing serious. I'm fine.
Petros: Calme-toi, viens t’asseoir ici. J’ai peutêtre quelque chose dans mon sac pour ta
blessure.
P: Calm down, here, have a seat. I might have
something for your wound.
Ulysse: J’entends tout le temps une sirène dans
ma tête… Je ne me souviens de rien.
O: I keep hearing a siren... I don't remember
anything.
Petros: Ne t’en fais pas! Tu vas récupérer . C’est
sûr! Bois un peu d’eau !
Ulysse: Merci.
P: Don't worry, you'll be fine ! Here, have some
water.
O: Thank you.
Loukia: Mais qu’est-ce que tu fais
là ?C’est un soldat.
Petros: Il est blessé. Il a besoin d’aide !
Loukia: Hey, what are you doing ? Why are
you with a soldier?
Petros: He is wounded , he needs help!
Andreas: Laissez-moi voir.
Petros: Son père est médecin.
Andreas: Let me have a look.
Petros: Andrea's father is a doctor.
Petros: Il semble avoir perdu la mémoire.
Andreas: C’est sans doute à cause du choc.
P: He must have lost his memory.
A: Maybe it's from the shock.
Ulysse: J’ai froid.
Iphigenia: Tu te sens mieux maintenant?
Andreas: Comment tu es venu ici ?
O: I'm cold.
I: How do you feel now? Is it better?
A: Why are you here?
Ulysse: La seule chose dont je me souviens c’est
d’être sorti de ces décombres.
O: The only thing I recall is that I came out of
those ruins.
Iphigenia: Il en a réchappé par miracle.
Andreas: Personne n’est venu le chercher ?
Petros: Silence… il essaie de se souvenir !
I : It's a miracle that he survived.
A: Didn't anyone look for him?
P: Be quiet… He is trying to remember!
Andreas: Tu connais ta patrie ?
A: Where is your home? Do you know?
Andreas: Je crois que notre ami ne connaît
même pas son nom !
Petros: Je crois que je peux comprendre… U-ly-s-s-e. C’est écrit Ulysse !
A: I'm afraid our friend can't even tell us his
name!
P: I think I can make out the word. O-dy-sse-us.
It says Odysseus!
Petros: Quelle coïncidence ! Il s’appelle Ulysse.
Un moment… C’est ici quelque part. Le voilà !
L’Odyssée d’Homère !
P: This is a big coincidence! His name is
Odysseus! Well, the book is here somewhere.
Here it is! Homer's Odyssey!
Ô Muse, conte-moi l’aventure de l’Inventif:
celui qui pilla Troie, qui pendant des années
erra,
voyant beaucoup de villes, découvrant beaucoup
d’usages,
Muse, tell me of the man of many wiles,
the man who wandered many paths of exile
after he sacked Troy's sacred citadel.
He saw the cities
souffrant beaucoup d’angoisses dans son âme
sur la mer
pour défendre sa vie et le retour de ses marins.
mapped the minds--of many;
and on the sea, his spirit suffered every
adversity--to keep his life intact,
to bring his comrades back.
Ulysse: Ces vers m’évoquent quelque chose….
Petros: Tu as raison. Ils ont été écrits des
centaines d’années avant J.-C.
O: This reminds me of something.
P: Yes, the truth is, these were written hundreds
of years B.C.
Loukia: Qui sait quelle a été ta propre
«odyssée»…
Iphigenia: Peut-être c’est maintenant que sa
propre «odyssée» commence.
L: Who knows what an "Odyssey" you've been
through during your life.
I: Maybe it is now that his own "Odyssey" is
starting.
Andreas: Ou bien il se peut qu’il se trouve vers
la fin de son voyage. Qui sait ?
Petros: Tu as vécu des péripéties, comme le
héros du livre.
A: Or he may be at the end of the journey. Who
knows?
P: You must have been through a lot like the
hero of this book.
Iphigenia: Le héros d’une époque différente.
I: A hero of another era maybe.
Ulysse: Mes amis, j’en ai assez de la guerre!
Pparlez-moi de vous. Où suis-je ?
O: My friends, I want to forget anything that has
to do with war! Tell me about you. Where am I?
Petros: Tu es sur l’île de Rhodes.
Ulysse: Parlez-moi de votre île.
P: You are on an island called Rhodes.
O: Tell me about your island.
Petros: Alors Ulysse. Notre île a une très riche
histoire.
P: Well, Odysseus. Our island has a great
history.
Loukia: Ici on adorait aussi Apollon, le dieu de
la lumière et de la musique.
L: Apollo, the god of light and music, was
worshipped here.
Iphigenia: As-tu déjà entendu parler de Cléobule
de Lindos ? L’un des Sept sages de
l’antiquité auquel on attribue la fameuse
maxime «μέτρον άριστον» [la modération est la
meilleure des choses]?
I: Have you ever heard of the Lindian
Cleobulus ? He was one of the seven wise men
of the ancient world!
It was him who said the well known "metron
ariston" (Moderation is the best thing).
i
Ulysse: Vraiment très judicieuse !
Loukia: Tu as sûrement déjà entendu parler du
Colosse ! L’une des sept merveilles du monde !
O: Very wise indeed!
L: I'm sure you have heard about him! One of
the seven wonders of the world!
Iphigenia: Et Diagoras, le célèbre champion
olympique ?
Andreas: En 1310 les chevaliers de Saint-Jean se
sont installés à Rhodes.
I: And Diagoras? The well known Olympic
games winner?
A: In 1310 St. John knights settled in Rhodes.
Loukia: N’oublions pas la ville médiévale et le
Palais des Grands Maîtres !
Iphigenia: Partout où on regarde, on voit la mer.
L: The medieval town! The Grand Magister's
Palace !
I: Wherever you turn, you see the sea.
Ulysse: Cela résume tout !
Petros: Bon, Ulysse,tu restes avec nous !
O: That says it all!
P: Well Odysseus ,you will stay with us!
Ulysse: Mes amis, je vous remercie sincèrement
mais je dois voyager en quête de mon identité.
Petros: Il faut d’abord que tu récupères.
O: My friends, honestly, I thank you but I have
to find out who I am.
P: First you need to recover.
Loukia: Alors ne reste pas là !
Iphigenia: Tu viens avec nous.
Ulysse: Je me sens déjà mieux.
L: Well, let's move on.
I: You are coming with us!
O: I feel better already.
Petros: C’est maintenant que son voyage
commence…
Andreas: Tu as raison, c’est maintenant !
P: It’s now that his journey begins…
A: Yes you are right, it is the beginning!
Ulysse: J’ai l’impression de faire partie d’un
conte de fées.
Petros: Mais nous sommes des chevaliers ! Et
toi, tu es dans le palais des Grands Maîtres.
O: I think I am in a fairy tale.
P: But we are knights! You are at the Grand
Magister's castle.
Ulysse: Vous vous appelez comment Votre
Majesté ?
Petros: Giovanni Battista degli Orsini, Grand
Maître.
O: Your Highness, what is your name?
P: Giovanni Battista degli Orsini, Grand
Magister..
Loukia: Petros, je vois que tu as déjà appris ton
rôle !
Petros: Sire, je voudrais que vous m’adressiez
sous le nom de Giovanni. Et voilà Sa Majesté
Dieudonné de Gozon.
L: Petros , I see that you entered the role at
once!
P: Your Majesty, I wish you called me
Giovanni. And here His Highness Dieudonné De
Gozon.
Ulysse: Je vous présente mes respects, ma
belle dame!
Loukia: Vous êtes le chevalier français connu
pour avoir tué le dragon de Rhodes, n’est-ce
pas ?
O: My Beauty, please accept my respects !
L: You are the French knight also known as "the
knight who killed the dragon of Rhodes".
Ulysse: Dragon ? Quel dragon ?
Loukia: Le crocodile géant qui avalait n’importe
quel passant . Mais c’est vous qui l’avez tué par
votre propre épée, vous l’avez oublié ?
O: Dragon? Which dragon?
L: The giant crocodile that vanished any passer .
But you killed it with your sword, don't you
remember?
Ulysse: Cela doit être vrai… Alors, ma jolie
dame, voulez-vous m’accorder cette danse ?
O: It must be true. Well, my pretty lady, what
about dancing with me?
Petros: Mais M. De Gozon, celle-ci est ma
dame.
Ulysse: Bon, alors, moi je vais rester sans dame.
P: But Sir De Gozon this is my dance partner.
O: Good then, I will be without a dance partner.
Petros: Attends une minute et tu verras !
Circilaaa ! Circillaaa !
P: Wait and see!
Kirkilaaaa! Kirkilaaaa!
Ulysse: Circila ? Mais c’est qui cette «Circila» ?
Petros: La voilà, celle qui arrive.
Circila: Ulyyyysse !
O: Kirkila? Who is Kirkila?
P: Kirkila is, here she is, the one coming here.
Kirkila: Odysseuuuus!
Circila: Il s’est évanoui !
Petros: Va-t’en ! Tu lui fais peur !
Kirkila: He passed out!
P: Go away you are scaring him!
Circila: Ulysse, arrête et lève-toi !
Loukia: Ben bravo, c’est du joli ! Et il est censé
avoir tué le dragon !
K: Odysseus, stop and get up!
L: Nice De Gozon, he is supposed to have killed
a dragon!
Loukia: Qui est cette fille ?
Petros: Laissez-moi voir.
L’inconnue: Ulysse… Ulysse… lève-toi !
L: Who is she?
P: let me see her.
Unknown girl: Odysseus.. Odysseus, get up.
Ulysse: Qui était cette fille ? Où est-elle allée ?
Loukia: On n’a aucune idée.
Petros: C’est la première fois que je la vois.
O: Who was she? Where did she go to?
L: We have no idea.
P: First time I see her.
Ulysse: Elle a disparu .
Petros: C’est peut-être une fille qui habite dans
la ville médiévale.
Loukia: En tous cas, ce n’était par prévu ça.
O: She disappeared .
P: Maybe she is a girl staying in the old town.
L: This was not planned.
Petros: Nous, c’est Circila qu’on avait en tête.
Loukia: Et maintenant, la pauvre...
P: We wanted Kirkila as your dance partner.
L: And now Kirkila is sad.
Circila: Ulysse ! Ulysse !
Loukia: Ulysse… Ssauve ton amoureuse du
méchant dragon!
Ulysse: Donnez-moi une épée !
K: Odysseus! Odysseus!
L: Odysseus.. Your loved one is in danger of the
dragon !
O: Give me a sword !
Petros: C’était quoi ce bruit ?
Ulysse: Qu’est-ce vous mijotez là ?
Petros: Faites silence ! Chut ! C’est le dragon
qui revient !
P: What was that?
O: What else have you arranged for me?
P: Quiet! The dragon of Rhodes is back!
Hush…
Loukia: C’est pas marrant…
Ulysse: Cela vient de là-bas, il faut voir de quoi
il s’agit.
L: Stupid!
O: It's coming from that point. we need to see
what it is.
Petros: Venez ! On va le suivre. Vite ! Suivezmoi !
Loukia: Moi, j’ai peur… Je ne bouge pas d’un
pouce.
Petros: Come on! Let’s follow it . Quickly there!
Follow me!
L: Children, I am scared. I'll stay here.
Petros: Ne me dis pas que tu crois aux contes de
fées ?
Loukia: On ne sait jamais…
P: Oh come on, you believe in fairy tales?
L: You never know…
Petros: Allez, venez ! Mais attention… Il fait
tout noir ici.
Loukia: Nous deux, nous allons par cette
galerie-là, Faites attention !
P: Come , follow me! Be careful, it's quite dark.
L : We are going through that arcade . Be
careful!
Petros: Ulysse, toi viens avec moi…
Ulysse: Allons, je suis derrière toi.
P: Odysseus you come with me…
O: Let's go. I'm following you.
Ulysse: Mais où suis-je ? Quelle belle plage !
Hé ! Les filles ! Vous n’auriez pas vu par hasard
une bande de…
O: Where am I? Nice beach! Hey, girls, did you
by any chance see a group of …
Ulysse: Oh ! Une statue grecque ancienne !
Mais qui pourrait-elle représenter?
O: An ancient Greek statue! Which statue could
this be?
Ulysse: Qu’est-ce que tu fais là ? Les filles,
vous avez vu une statue ?
Les filles: Quelle statue ? Comment est-elle ?
O: Hey, what's going on? Girls, a statue is lost!
Girls: Which statue? What did it look like?
Ulysse: Ça ferait partie d’une plus grande
statue.
Fille A: Qui l’a prise ?
O: It must have been a part of a bigger statue.
Girl A: Who took it?
Ulysse: Quelqu’un l’a piquée et s’est enfui !
Fille B: Et toi, tu avais les yeux fermés ?
O: Someone came , took it and vanished!
Girl B: And you? Did you have your eyes
closed?
Fille A: Ne te fais pas de souci ! On la
retrouvera!
Fille B: Aussitôt trouvée, on va t’informer.
Girl A: Don't worry, the statue will be found
back.
Girl B: As soon as we find it back, we will let
you know!
Ulysse: Je vois… Aucune chance… Les filles,
vous n’auriez pas vu une bande d’enfants
passant par ici ?
Fille A: Personne n’est passé par ici.
O: I see. the statue has gone! Girls, did you by
any chance see a group of children passing by?
Girl A: No one passed by.
Ulysse: Là-bas, au loin, je vois du monde. C’est
quoi ça ?
Fille B: Une taverne.
Fille A: Tu veux dire un restaurant !
O: There , far away, I see people. What is it?
Girl B: A tavern.
Girl A : A restaurant, you mean!
Fille B: Non, pas restaurant… ! Une taverne
grecque !
Fille A: Ah bon, entendu…
Girl B: Not a restaurant . A Greek tavern!
Girl A: Ok ,I see ..
Fille A: Tu vas par là…
Fille B: Non par là...
Fille A: Mais non, par là !
Girl A: This way.
Girl B: No, that way.
Girl A: No, thaaaat way!
Ulysse: Excusez-moi mais je dois partir.
Fille A: Non, non, viens avec nous…
Ulysse: Je dois partir chercher mes amis.
O: Excuse me , I have to go.
Girl A: No, no, come with us.
O: I have to look for my friends.
Fille B: Il faut que tu écoutes notre chanson.
Ulysse: Une autre fois, les filles.
Girl B: You need to listen to our song.
O: Girls, maybe another time.
Fille A : Il est parti.
Fille B: Il l’a échappé belle.
Fille A: Allons sur une autre plage.
Girl A: He has left.
Girl B : He escaped.
Girl A: Let's go to another beach.
Fille B: Ramasse le filet ! Les déchets, on les a
avec nous?
Fille Α: Oui, on les a avec nous.
Fille B: Bon, on y va !
Girl B: Pick up the net. Have we taken the
rubbish?
Girl A: Yes we have!
Girl B: Good, we are out of here!
Ulysse: Excusez-moi, je pourrais m’asseoir ici ?
O: Excuse me, can I sit here?
Ulysse: Désolé, je n’ai pas fait attention.
O: I am sorry, I didn't notice it.
Ulysse: Vous pourriez me faire un peu de place
pour que je m’assoie ?
O: Would you mind moving just a bit so that I
can sit here?
Petros: Le voilà Ulysse !
Loukia: Et la fille du palais aussi !
Ulysse: Mes amis !
P: Odysseus is here.
L: The castle girl is here too!
O: My friends!
Petros: Si on n’avait pas entendu la lyre, on ne
serait pas là.
Andreas: Regarde les hommes en noir ! Ils
sourient.
P: If we hadn't heard the music, we wouldn't
have come here.
A: Look at the men in black. They are smiling.
Loukia: Ils sont comme ensorcelés !
Ulysse: N’arrête pas ! Continue à jouer!
Petros: Uune mélodie magique !
L: They are enchanted!
O: Go on, why have you stopped?
P: A magical sound!
L’inconnue: C’est la force de la musique
Ulysse ! Tu la connais ? Tiens, fais un effort ! Il
se peut que tu l’aies aussi.
Unknown girl: The power of music, Odysseus!
Do you know it? Here, try it by yourself. You
may also have this power.
Ulysse: Alors maintenant, j’ai appris quelque
chose sur moi-même.
La fille inconnue: Cette lyre est maintenant à toi.
O: Now there is something I know about me!
Un. Girl: This lyra is now yours..
La fille inc: Tu ne seras jamais seul.
Un. girl: You will never be alone.
Petros: C’est la musique qui nous réunira.
Ulysse: Je veux garder votre souvenir. Il est
temps de reprendre mon voyage…
P: The music will be uniting us.
O: I will never forget you.. I have to keep
travelling…
Tous ensemble: Adieu, Ulysse ! On te souhaite
de trouver ta véritable identité !
Altogether: Goodbye Odysseus, we wish you
find who you really are!
Quand tu prendras le chemin vers Ithaque
Souhaite que dure le voyage,
Qu’il soit plein d’aventures et plein
d’enseignements.
When you set out for distant Ithaca,
fervently
wish your journey may be long,
full of adventures and with much to learn.
Les Lestrygons et les Cyclopes,
Les fureurs de Poséidon, ne les redoute pas.
Tu ne les trouveras pas sur ton trajet
Si ta pensée demeure sereine, si seuls de purs
Émois effleurent ton âme et ton corps.
Of the Laestrygones and the Cyclopes,
of the angry god Poseidon, have no fear:
these you shall not encounter, if your thought
remains at all times lofty, - if select
emotion touches you in body and spirit.
Les Lestrygons et les Cyclopes,
Les violences de Poséidon, tu ne les verras pas
A moins de les receler en toi-même
Ou à moins que ton âme ne les dresse devant toi.
Souhaite que dure le voyage.
Not the Laestrygones, not the Cyclopes,
nor yet the fierce Poseidon, shall you meet,
unless you carry them within your soul,
unless your soul should raise them to confront
you.
Fervently wish your journey may be long.
Que nombreux soient les matins d’été où
Avec quelle ferveur et quelle délectation
Tu aborderas à des ports inconnus !
Arrête-toi aux comptoirs phéniciens
Acquiers-y de belles marchandises
May they be numerous - the summer mornings
when, pleased and joyous, you will be anchoring
in harbours you have never seen before.
Stay at the populous Phoenician marts,
and make provision of good merchandise;
Nacres, coraux, ambres et ébènes
Et toutes sortes d’entêtants parfums
Le plus possible d’entêtants parfums,
Visite aussi les nombreuses cités de l’Égypte
Pour t’y instruire, t’y initier auprès des sages.
coral and mother of pearl; and ebony
and amber; and voluptuous perfumes
of every kind, in lavish quantity.
Sojourn in many a city of the Nile,
and from the learned learn and learn amain.
Et surtout n’oublie pas Ithaque.
Y parvenir est ton unique but.
Mais ne presse pas ton voyage
Prolonge-le le plus longtemps possible
Et n’atteint l’île qu’une fois vieux,
At every stage bear Ithaca in mind.
The arrival there is your appointed lot.
But hurry not the voyage in the least:
'twere better if you travelled many years
and reached your island home in your old age,
Riche de tous les gains de ton voyage
Tu n’auras plus besoin qu’Ithaque t’enrichisse.
Ithaque t’a accordé le beau voyage,
Sans- elle, tu ne serais jamais parti.
Elle n’a rien d’autre à te donner.
being rich in riches gathered on the way,
and not expecting more from Ithaca.
Ithaca gave you the delightful voyage:
without her you would never have set out:
and she has nothing else to give you now.
Et si pauvre qu’elle te paraisse
Ithaque ne t’aura pas trompé.
Sage et riche de tant d’acquis
Tu auras compris ce que signifient les Ithaques.
And though you should find her wanting, Ithaca
will not surprise you; for you will arrive
wise and experienced, having long since
perceived the unapparent sense in Ithacas.
Primary school Horvati
Zagreb
Ulysse vient de Grèce. Dans une partie de son
voyage, un vent horrible,le bora, a soufflé. Le
bateau a à peine résisté aux vagues ... La bataille
est toujours en cours…
Ulysses is coming from Greece. In one part of
his journey the horrible wind called bura blew.
The boat hardly resisted the waves...The battle is
still going on…
Ulysse: Où suis-je?
Quelle est belle cette vieille ville?
Hello…
Ulysses: Where am I?
Which is this beautiful old city?
Helloooo…
Ulysse: La chanson à nouveau
Des sons magiques …
Où suis-je maintenant?
Qu'est-ce qu'il chante ...
Ulysses: The song again…
Magical sounds…
Where am I now?
What does it sing about…
Ulysse: Et les murs … Des murs à nouveau ...
La vieille ville ... Une odeur familière ...
Je suis fatigué de ce vent
et cette recherche ...
Les pensées pures ...
Ulysses: And the walls… Walls again…
The old town... The smell.. Familiar…
I am tired of this wind and this search…
Pure thoughts…
Troubadour: C'est un vent ...
Qui va par le nom de Bura ...
Et fait des pensées plus pures ...
Et l'oubli efface
Troubadour: It is a wind…
Which goes by the name of Bura…
And makes thoughts more pure…
And erases oblivion…
Ulysse: S'il vous plaît pardonnez-moi de
déranger votre paix.
Cette musique est belle.
Mais qui êtes-vous?
Ulysses: Please forgive me for disturbing your
peace.
This music is beautiful.
But who are you?
Troubadour:
Je suis un troubadour, un musicien et
un poète de la chanson triste et
des doux souvenirs.
Je compose mon amour
pour ma belle dame.
Troubadour: I am a trubadur, a musician and a
poet of the sad songs and
sweet memories.
I compose my love
to my lovely lady.
Ulysse: La tristesse ou l'amour,
cela sonne harmonieusement.
Mais qui je suis et où je suis,
cela m’ennuie.
Ulysses: Sadness or love,
it sounds to me harmoniously.
But who am I and where I am,
it still bothers me.
Ulysse: Ces murs de cette ville charmante ...
Qu'est-ce que c'est?
Dis, troubadour, maintenant?
Ulysses: These lovely walls of this town…
What is it?
Say, troubadour, now?
Troubadour: Vous êtes à Dubrovnik.
Une ville croate.
Libre et glorieuse.
Troubadour: You are in Dubrovnik.
A Croatian town.
Free and glorious.
Troubadour: Qui a payé pour sa liberté avec de
l’ or.
Et ces murs sont en deuil
par notre belle et propre
Mer Adriatique.
Troubadour: Who paid for its freedom with
gold.
And these walls are mourned
by our beautiful and clean
Adriatic sea.
Fille1: Vous qui regardez vous-même ...
Un grand nombre de réponses, dites-moi,
Dis …
Vous bonhomme ...
Girl1: You who look for yourself…
A lot of answers, tell me,
Say….
You good man…
Fille1:ne vous souvenez-vous de rien de ces
jours de fête?
Ou votre cœur est-il gouverné par une
nuit noire?
Girl1: Does anything remind
you of those holy days?
Or is your heart ruled by black darkness?
Ulysse: Je suis Ulysse, un voyageur, un
martyr, un guerrier
Je me suis perdu dans la recherche
de moi-même et ce que je suis
Ulysses: I am Odyssey, a traveller,
a martyr, a warrior…
I got lost in the search…
Of myself and what I am…
Ulysse:
Je suis parti en voyage
pour me trouver,
ma maison, ma patrie ...
Ulysses: So I went on the journey
to find myself,
my home, my homeland…
Ulysse: Je me souviens de sons, d'odeurs et
de couleurs. L'écoute de votre chanson ...
pour un instant, me semble familière ...
Comme quelque chose à l'intérieur de moi.
Ulysses: I remember sounds, smells and colours
Listening to your song…
for a moment it seems familiar…
Like something inside of me foresees…
Troubadour: De mes chansons d'amour
Vous prévoyez ...
Troubadour: From my songs of love
You foresee…
Ulysse: Oui, il semble ...
Tout parle de la solitude soudaine ...
La douleur ...
La chaleur ...
Ulysses: Yes, it seems…
All of the sudden loneliness speaks…
Sorrow...
Warmth…
Ulysse: Qu'est-ce que c'est?
Je ne sais pas ... Pour dire ... Que ...
Ulysses: What is it?
I would not know… To say… What…
Troubadour: Cela signifie que votre cœur est
fermé.
Alors, allez ...
dans cette direction ...
Vous obtiendrez quelque part ...
Laissez-vous guider ...
Troubadour: It means your heart is bounded
Then go…
In that direction…
You will get somewhere…
Let them guide you…
Ulysse: Puisse-t-il me guider.
Rechercher ...
Ces murs ...
Même eux semblent familiers ...
Ulysses: May them guide me.
Look for These walls...
Even them seem familiar…
Ulysse: Et sur eux ...
Ces plantes qui poussent ...
Ulysses: And on them…
Those plants growing…
Fille1: C’est de la lavande ...
Et elle efface l'oubli ...
Girl1 : It is Lavanda…
And it erases oblivion…
Ulysse: Et ces trous ...
Des trous dans le mur ...
Troubadour: Ce sont des souvenirs de la guerre
And those holes…
Holes in the wall…
Troubadour: Those are souvenirs of war
Ulysses:
Ulysse: La guerre ...
Je suis fatigué ...
Je sais que je ne veux pas
me souvenir de la guerre ...
Ulysses: War …
I am tired…
I know that I don´t want to
Remember war...
Vos cheveux ... Leur couleur et leur douceur
me semblent connus,
et avec ma main
Je les touche un instant
Ulysses: Your hair …Colour and softness
it seems known,
that what with my hand
I touch for a moment
Ulysse: Je pense que je suis ici,
Où je devrais être,
mais à partir de vos yeux
la mer est coulée ...
La distance m’appelle ...
Ulysses: I feel that here I am,
Where I should be,
but from your eyes
the sea is pouring…
the distance calls…
Fille 1: N'ayez pas peur ... Ne pleurez pas.
Rejetez toutes les douleurs
... et que la pensée
ne vous enlace ...
Girl 1: Don´t be afraid... Don´t mourn.
Reject all the sorrows
...let the thoughts
not to entwine...
Fille 1: Oublie la guerre,
célèbre la vie avec une chanson ...
laisse ... les vagues de tristesse
être colorées en bleu par les vagues. ...
Girl 1: Abandon war,
celebrate life with a song...
let... the waves of sadness
be coloured in blue by the seawaves...
Fille 1: Mais rapproche-toi
Prends ma main
Et danse avec nous
Les filles, avec lui!
Girl 1: But come closer
Hold my hand
And dance with us
Girls, along with him!
Fille 2: Vous profitez de la liberté!
Avec la danse, le chant et Bura
Nous avons rejeté la douleur!
Girl 2: You are enjoying freedom!
With dance, song and Bura
we threw away the sorrow!
Fille 2: Libre, de chez nous
au monde entier!
Girl 2: Free, in close company
to the whole world!
Fille 3: Ondes Libertas,
un symbole de notre liberté,
la ruine du servage,
fidèle à la démocratie
Girl 3: LIBeRTAS waves,
a symbol of our freedom,
the doom of serfdom, loyal to democracy,
Fille 3: Notre Dubrovnik,
laisse aussi la ville de ta liberté!
Reste avec nous!
Sois notre frère!
Girl 3: Our Dubrovnik,
let it also be the town of your freedom!
Stay with us!
Be our brother!
Ulysse: Je pense que je pourrais être heureux ici,
mais quelque chose me conduit loin
et je vais devoir rentrer à la maison ...
Ulysses:I feel I could be happy here,
but something drives me away
and I will have to go home…
Ulysse: La mer ouverte efface mes chemins
Et les pensées sont estompées à nouveau
par Bura ... ...
Ulysses:Open sea clears my ways
And thoughts are dimmed again
by Bura……
Fille 2: Oh belle,
Oh, mon Dieu,
oh douce liberté ...
Girl 2:Oh beautiful,
oh my god,
oh sweet freedom...
Ulysse: Je vais vous quitter,
Je dois aller à la première aube ...
Ulysses:I will part from you,
I have to go with the first dawn…
Troubadour:Troubadour: quitte ce qui suit
Ramène mes peines
Mais cette chanson
Me renvoie de l'espoir
Troubadour:Parting what follows
Brings back my sorrows
But this song
Returns me with hope
Troubadour:Celui qui bondit de la paix
Saura toujours
C'est sur cette terre
que les Croates vivent à jamais ...
Troubadour:He who bounds with peace
Will always know
That on this land
Croats live forever...
Fille1: Sur nos adieux
Je vais te donner cela,
Laisse-toi porter par le vent arrière
dans ta patrie.
Girl 1:On our farewell
I will give you this,
Let it bring you back by wind
to your homeland.
Fille 1: Par mon peuple
il est appelé Kravata
et c'est un symbole
de la liberté de Croates!
Girl 1: By my people
it is called Kravata
and it is a symbol
of the freedom of Croats!
Ulysse: Je célébrerai la liberté,
Je me souviendrai de la fraternité
et porterai autour de mon cou
un symbole de tous les Croates.
Ulysses:I will praise freedom,
I will remember brotherhood
and wear around my neck
a symbol of all Croats.
Ulysse: Je vais rejeter la tristesse
avec cette écharpe
de l’armée. Et par ce lien de la seconde
patrie
fidèle à sa seule ascendance
Ulysses:I will throw away the sadness
with this army scarf
And with this tie the second homeland
Faithful only to his ancestry
Ulysse: : Il souffre, le héros,pleure
Pour sa patrie ...
Et dans le rêve
Il revient ...
Ulysses:Hero suffers, cries
To his homeland…
And in the dream
He returns…
Fille 2: Je vous comprends
Comprendre ...
Et tu reviens avec une chanson ...
Girl 2:I understand you
Comprehend...
And return you with a song...
Les filles :
Une cravate
Vous pourriez avoir un costume magnifique
Qui vaut une fortune,
Vous pourriez avoir un corps désirable
Girls:
A tie
You could have a wonderful suit
which is worth all the fortune,
you could have a desirable body,
Les filles :
toute l'impression s'efface
Si vous n'avez pas quelque chose autour de
votre cou appelé une cravate.
Girls:
but whole impression still fades,
if around your neck
there is no something called – a tie.
Les filles :
Ce n'est pas seulement un simple ruban ,
Un appendice sous le menton,
C'est un accessoire qui peut
Transformer un paysan en citoyen
Girls:
It is not just a common ribbon,
an appendage below your chin,
it is a skill which a peasant
could turn into a citizen,
Les filles :
Et inversement;
OW, sacré gars,
Elle t’ embrasse comme une femme,
Elle te cache, toi le grand gars,
Et elle pourrait vous rendre fier
Girls:
and other way around; oh, you virtuous boy,
it hugs you like a woman,
it hides you, you big fellow,
and you could be proud because of it,
Les filles :
Avec une cravate, tu es un vrai seigneur,
Tu ne peux rien dire sans cette cravate!
Plus que l'argent, plus que l'or,
Crois-moi, chaque cravate vaut plus.
Girls:
with a tie you are a ture lord,
you have no meaning without that loop!
More than silver, more than gold,
believe me, every tie is worth.
Ulysse: Dans ma recherche je sais
J'ai trouvé des amis,
Lié à jamais par ce lien,
La liberté qui a été payée par l'or ...
Ulysses:: In my search I know
I found friends,
Tied forever by this tie,
Freedom that was paid by gold…
: Ulysse: Avec la chanson et la danse ...
La beauté de la nuit ...
Vous avez chassé la douleur ...
Dans ma solitude ...
Ulysses:With song and dance...
The beauty of the night…
You chased away the sorrow...
In my loneliness...
Ulysse: : A la fin
Je vais simplement vous dire merci
Pour la ville de Dubrovnik,
la République des Croates ...
Ulysses:In the end
I will just say thank you
To the town of Dubrovnik,
the Republic of Croats...
Tous :Voyage maintenant avec de la chance,
Et reviens-nous.
Que notre amitié soit
délimitée par la danse!
All: Travel now with luck,
And come back again.
Let our friendship be
bounded by dance!
LICEUL TEORETIC
« LUCIAN BLAGA » Bucarest
Ulysse:
Ma chère enfant, dis-moi qui suis-je? D’où je
viens et où je me dirige?
Ulysses:
Dear child! Tell me, who am I? Where do I
come from, where am I going?
Depuis si longtemps je me promène, porté par le
vent et mené par les vagues. Je ne sais plus où
va le chemin où je suis.
I have been wandering for such a long time,
pushed by the wind and by the waves of the sea.
I don’t know where this road is leading me.
Je ne sais plus si je m’approche de ma patrie. Ici
je vois des gens… Sont-ils bons ou méchants,
orgueilleux ou charitables, avec la peur de Dieu?
And I don’t know if I am getting closer to my
country. I can see people round here. Are they
good or bad, proud or kind, do they fear God?
Naussica:
Je ne sais pas qui tu es et quel est ton nom, mais
mon coeur me chuchote que tu es un brave
homme. Tes pas t’ont porté ici, où ton visage se
reflète dans la pureté de l’eau.
Naussica: I don’t know who you are and what
your name is, but my heart tells me that you are
a good man. You happen to be here, in this
place, where your face is mirrored in the clear
water.
Nous sommes Roumains, peuple avec tant de
chaleur dans l’âme. Tu te trouves devant de
braves gens, charitables et avec la peur de Dieu.
We are Romanian, we have so much warmth in
our souls. You are watching good, kind people
who fear God.
Tu vois Manole, celui qui se dispute avec le
ciel, dans son effort de dresser un monastère? Le
pauvre…ce qu’il dresse le jour, la nuit s’écroule.
Can you see Manole, the one who quarrels with
the sky trying to build a monastery? Poor man…
whatever he builds during daytime is destroyed
at night.
Tu vois le désespoir, le sacrifice, tout dans une
seule personne! La terre s’oppose et crie:
“Sacrifie!”
You can see the despair, the sacrifice, all in one
person! The earth is fighting and cries: Make a
sacrifice!
Manole:
Qui démolit les murailles? Oh, mon Dieu, je
suis toujours au début du chemin. Je vais
soutenir ces murs avec mon dos et je vais
dresser ce monastère.
Manole: Who pulls down my walls? God, I am
forever at the beginning! I will support these
walls with my hands and I will build this
monastery.
Ion: Manole, seule l’âme d’une personne
enfermée dans la muraille pourra tenir ensemble
les articulations du monastère pour toujours.
Ion: Manole, only the soul of a human being
trapped in the stone could hold together the
walls of the monastery forever.
Une vie humaine va être enfermée dans la
muraille, la victime sera une soeur, une fille, une
mère ou peut-être…une épouse.
A human life will be built inside the wall. It’ll
be a sister, a mother or maybe…a wife.
Ana: Manole! Manole, je suis venue, courant
comme une biche! Et toi,pourquoi ne me
réponds-tu pas? Tourne ton visage vers moi, tu
es triste ou content de me voir?
Ana: Manole! Manole! I have come to you
running like a deer. Why don’t you answer me?
Watch me, are you sad or happy to see me?
Manole:
Pars, Ana! La pensée de la mort m’épouvante
et le sacrifice que je dois faire sera un autel
vivant. Grâce à toi seulement , le monastère sera
élevé.
Manole:
Go, Ana, the thought of death frightens me and
the sacrifice I’ll have to make will be a living
altar. Only with your help will the monastery be
built.
Ana:
Manole, où est l’éclat de tes yeux? Pourquoi la
tristesse a effacé ton sourire? La rage dans ta
voix me fait peur.
Ana:
Manole, where is the light in your eyes? Why
did sadness replace your smile? The fury in your
voice frightens me.
Manole:
Mon âme pleure en sachant qu’on va se séparer.
Tu te rappelles, Ana? Alors, nous étions presque
enfants et on a commencé à s’aimer comme des
fous.
Manole: My soul cries thinking that we’ll be
apart. Ana, do you remember? Back then, we
were almost children and we were madly in
love.
Alors, nous avons joué la vie, maintenant on va
jouer la mort. Jadis, je t’ai couché dans l’herbe,
maintenant je vais t’enfermer dans la muraille.
At the time, we played the game of life and now,
we’ll play the game of death. Once, we were in
the field of grass, now I’ll build you in the wall.
Ana:
Je vais jouer comme tu veux, je vais fermer les
yeux et je vais sacrifier ma vie et mon amour
pour toi.
Ana:
I’ll play as you say, I’ll close my eyes and I’ll
sacrifice my life and love for you
Ana est emmurée vivante.
Ana is walled alive.
Ulysse:
Mon Dieu, qu’as-tu fait? En regardant l’église,
tu ne verras que son visage dans le mur et ses
larmes de sang qui donneront couleur à la pierre
froide et noire.
Ulysses:
My God, what have you done? Looking at the
church, you will only see her face on the wall
and her bloody tears will colour the cold black
stone.
Manole:
C’est vrai, j’ai sacrifié tout ce que j’avais de
plus précieux, mais le miracle s’est fait, l’église
ne s’est plus écroulée.
Manole:
It’s true, I’ve sacrificed the most precious thing
in my life but a miracle happened, the church
wasn’t destroyed.
Tu vois, combien de splendeur ici et que de
dévastation en nous.
Ana vivra en toi, par ta jeunesse et ton amour!
Ana will live in you, in your youth and love!
Can you see what brightness is here and what
emptiness is inside us!
Ana will live in you, in your youth and love!
Et toi, dis à tout monde que ici, s’est réalisé un
miracle et la croyance est au-dessus de la vie et
de l’amour !
Et moi, vivre, ça a du sens?
And you, tell everybody that here, a miracle
took place and faith is above life and love !
Does my life make any sense?
Naussica:
Allumez les lumières, jouons, que la terre
bondisse de joie sous nos pieds. Le monastère
s’est dressé, écoutez, les cloches sonnent de joie.
Naussica:
Turn the lights on, let’s dance! The church was
built, can you hear the bells ring with joy?
Brave homme!
Ne nous regarde pas avec maladresse. Le
chagrin et l’ennui sont finis!
Good man!
Don’t be shy. The sadness and the frowning are
over.
Je ne sais pas s’il convient de te le dire, mais je
pense que je suis tombée amoureuse de toi.
I don’t know if it is fitting that I should tell you
that, but I think I am in love with you.
Ulysse:
Si par miracle tu avais des ailes, je dirais que tu
es un ange, mais …à quoi bon? Je passe dans ta
vie comme un rêve, je n’ose presque te regarder
.
Ulysses:
If you happened to have wings, I would say you
are an angel, but it is useless…I am living this
life as if it were a dream, I hardly dare to look
at you .
Naussica:
Reste avec nous! Sur tes traces je veux diriger
mes pas. Donne-moi tes joues pour les
embrasser!
Naussica:
Stay with us! I want to follow you. Turn your
face towards me so that I may kiss your cheeks.
Ulysse: Il faut que je parte. Ma chère enfant,
nos chemins se séparent, ne sois pas triste, tout
de suite je ne serai qu’un passant ou…personne.
Ulysses: I have to go. Dear child, our ways are
separated, do not mind it, I’ll soon be only a
passerby or ... no one.
La fatigue m’envahit et je dois partir…je
n’appartiens pas à ces endroits…Où est ma
maison, où est ma patrie?
I am getting tired and I have to go. My place is
not here? Where is my home, my country?
Ne pleure plus, donne-moi tes yeux pour les
regarder, tes joues pour les embrasser!
Don’t cry, let me look at your eyes and kiss your
cheeks !
Naussica : Non, tes paroles d’amour ne
trouveront de place ni même dans le souvenir. Je
n’ai plus de force, mais ne pensez pas que je
vais souffrir! « Je t’aime » sonne si étrange dans
mon cœur.
Naussica:
No, no, your words of love will not find place
even in the memory. I have no force, but don’t
imagine that I’m going to suffer! “I love you”
sounds so strange in my heart.
Ce chant t’a tenté, mais n’oublie pas, c’est le
noir des nuages qui troubleront ton âme, c’est le
bruit des eaux qui t’avaleront.
This song has tempted you, but don’t forget it,
it’s the black of the clouds that will trouble your
heart, it’s the noise of the waters that will suck
you in.
Et pourtant tu veux partir …
Mon Dieu, comme je l’aime !
You still want to leave…
My God, I love him so much!
Střední odborná škola
Mladá Boleslav (Prague)
Veronika: Du
pain d’épices!!!
Du pain d’épices!!! Lucie: De la bière!!!
De la bière!!!
De la bière Pilsner authentique!!!
Veronika: Gingerbrad!!!
Gingerbread !!! ...
… Genuine Pardubice, Czech gingerbread !!!
Lucie: Beer!!! Beer!!! …
… Genuine Pilsner Beer !!!
Qui est là?
Jakub:Qui êtes-vous?
Ulysse:Ulysse.
Marek: Cet homme antique?
Marek:
Who is it?
Jakub: Heigh! Who are you?
Ulysse: Ulysse.
Marek: That antic one?
Marek:
Non, mais comme lui je ne peux pas
retrouver mon chemin.
Jakub: D’où êtes-vous?
Ulysse: Je ne sais pas. Où suis-je?
Ulysse:
No, but like him I can´t
find my way home.
Jakub: Where are you from ?
Ulysse: I don´t know.
Where am I?
Ulysse:
Marek:Vous
ne voyez pas Prague?
Veronika: Venez et bienvenue !
Lucie:La vieille tradition tchèque: le pain et le sel.
Marek:Can´t
you see Prague?
Veronika: Come and welcome!
Lucie: The old Czech tradition:bread and salt .
U: Qu'est-ce que c'est?
S1: Golem, un Golem !
S2: Des menaces et de la violence.
U : Vous ne pouvez pas l'arrêter?
What is that?
Marek: Golem, an unobedient Golem.
Jakub: Thread and violence.
Ulysse: Can´t you stop it?
Ulysse:
Marek:
Non, nous n'avons pas de shem- -amforage
Ulysse: Qu'est-ce que c'est?
Jakub: une formule magique.
Marek:
No, we don´t have a shem- -am-forage .
Ulysse: What is it?
Jakub: A magic formula.
Arrêtez, s'il vous plaît, arrêtez!
Jakub: Ne bougez pas!
Veronika:
Ne détruisez pas, s'il vous
plaît!
Marek:
Stop, please, stop!!!
Jakub: Don´t move!!!
Veronika: Don´t destroy,please!
Marek:
Ulysse:
Tu n’entends pas, espèce de monstre!
On veut le calme et la paix!
Ulysse:
Can´t you hear , you monster!
We want quiet and peace!
Regardez! Vous l'avez dit!
Ulysse: Qu’est-ce que j'ai dit?
Jakub: La formule magique!
Marek:
Look! You said it!
Ulysse: What did I say?
Jakub: Shem-am-forage?
Marek:
Ulysse:
Moi ?Qu'est-ce c’est? _
Veronika: La paix !
Lucie: La Paix.
Ulysse: La paix!
En choeur! La paix!
Me? What?_
Veronika: Peace?
Lucie: Peace.
Ulysse: Peace!
Chorus: Peaceee!
Ulysse:
Il est mort.
Jakub: Ulysse, tu nous as sauvés.
Veronika: Lucie: Tu dois rester avec nous!
Marek:
Marek: He is dead.
Jakub: Ulysse, you have saved us.
Veronika: Lucie: You must stay with us!
Ulysse:
Je suis désolé, je dois partir.
Ulysse:
I am sorry, I must leave.
Tu crois à un tel endroit?
Ulysse: Rejoignez-moi!
S'il y a un tel endroit, nous voulons vivre
là, avec toi.
Marek:
Chorus:
You believe in such a place?
Ulysse: Join me!
Chorus:If there is such a place, we want to live
there with you.
Marek:
Scuola Media Statale « Giancarlo
Siani » Villaricca (NAPOLI)
Ulysse: Encore une fois en voyage…. encore
une fois tout seul. Tout le monde fait la fête.
Tous dansent, chantent, agitent sur la tête un
drapeau tricolore. Comme je voudrais que dans
cette terre heureuse quelqu'un me reconnaisse!
Par contre, je suis Personne.
Odysseus: Once again travelling … once again
alone… Everybody is having fun. Who
dancing, who singing, who waving a flag on his
head !.How would I like that in this happy land
somebody would recognize me! On the contrary
I’m Nobody!
Ulysse: Excusez-moi, puis-je vous demander un
renseignement? Je viens d’arriver dans votre
pays. Comment s’appelle cette ville?
Odysseus: Excuse me, can I ask you some
information? I’ve just arrived in your country.
Can you tell me what city is this?
Circe: Bonjour étranger, je suis Circe. Tu es en
Italie, la péninsule à forme de botte qui s’étend
dans la Mer Méditerranée. Cette terre fertile que
tout le monde connaît pour son ancienne histoire et
pour son volcan qui dort, où le ciel a la même
couleur de la mer, c’est Naples!
Circe: Good morning Foreigner, I’m Circe. You
are in Italy. Can’t you see? It’s a country shaped
like a boot and it extends in the Mediterranean Sea.
You are in the fertile city of Naples that all the
world knows for its ancient history and for its
volcano Vesuvius. Naples is the city where the sky
and the ocean have the same colour!
Cher étranger, nous sommes en train de fêter
Piedigrotta, notre carnaval; d’ici peu il y aura le
défilé des chars allégoriques; il y aura les feux
d’artifice et des chansons, pour nous c’est une
grande fête! Mais tu qui es-tu? Comment t’es tu
déguisé?
Dear stranger, now we are celebrating
Piedigrotta, our carnival; in a few moments
there will be a parade of allegoric floats,
fireworks and songs. It’s a great festival for the
city! But who are you? What’s your costume?
Ulysse: Je suis Ulysse, tout le monde m’appelle
ainsi.
Cariddi: Mais oui, j’ai compris! Tu t’es
déguisé en Ulysse décrit par Homère dans son
oeuvre célèbre. C’est original!
Odysseus: I’m Odysseus, at least this is how
everybody has been calling me…
Charybdis: Sure I understand now! You are
wearing the costume of the famous Odysseus
described by Homer in his famous book; a nice
and original costume!
Ulysse: Je regrette, mais je crois que je ne suis
pas cet Ulysse-là.
Scilla: Je suis Scilla, n’aie pas peur, je ne te
mangerai pas, je veux deviner, je sais qui tu es;
tu es l’Ulysse de Joice, c’est pourquoi tu es à la
recherche de ton identité …
Odysseus: I’m sorry but I don’t think I am that
Odysseus..
Scylla: I’m Scylla, don’t be afraid! I won’t eat
you! I want to guess.. I bet you are the James
Joyce Odysseus, that’s why you are looking for
your identity…
Ulysse: Mais non, tu te trompes! j’ai vraiment
perdu la mémoire; je suis en train de voyager
dans toute l’Europe à la recherche de mon passé.
Pourriez-vous m’aider?
Odysseus: No, you are wrong. I’ve really lost
my memory...I’ve been travelling around
looking for my past. Can you help me?
Circe: Cher étranger, tu es à Naples, notre ville
est la plus généreuse et passionnée d’Italie. Les
Napolitains n’abandonnent pas les personnes en
difficulté. Un ami déguisé en Pulcinella, masque
typique de notre ville, arrive. Il t’aidera.
Circe: Oh foreigner, I foresee we’ll meet again!
Your situation is very delicate...but the city of
Naples is very generous and passionate.
Neapolitans always help who needs it: Look, a
friend of ours, wearing the costume of
Pulcinella, is coming...For sure he will help you.
Pulcinella: Finalement je vous ai trouvés, avec
toute cette foule cela a été un miracle de réussir
à sauver les pizzas. Mais qui es-tu?
Pulcinella: Finally I found you! It was difficult
to walk through the crowd holding all these
pizzas…But who are you?
Les garçons en choeur: C’est Ulysse, mais il a
perdu la mémoire. Il ne se rappelle plus son
passé. Peux-tu l’aider?
All three together: He is Odysseus. He lost his
memory. He doesn’t know who he is and he
doesn’t remember anything of his past;
Pulcinella, can you help him?
Pulcinella: Mais oui, concentre-toi, reconnaistu cet homme? C’est Virgile, le plus illustre
poète romain de l’épique classique.
Ulysse: Il me semble familier, mais je ne suis
pas sûr.
Pulcinella: Sure I can. Let’s see... Do you know
this person? He is Virgilio, the greatest roman
poet of the classical epic.
Odysseus: He looks pretty familiar but I’m not
sure I remember him..
Pulcinella: Ne t’inquiète pas, nous changeons de
période historique. Peut-être que tu reconnais ce nez, il
appartient à Dante, le père de la littérature italienne…
Tu sais, il a écrit la Divine Comédie.
Ulysse: Si j’avais vu un tel nez, je me le rappellerais!
Pulcinella: Don’t worry, let’s change historical
period..maybe you’ll recognize this nose…it belongs
to Dante Alighieri, the father of the italian literature!
You know, he wrote “La Divina Commedia”
Odysseus: If I had seen a nose like that I would for
sure have remembered it!
Pulcinella: Tu es peut-être un scientifique; tu
rappelles Leonard De Vinci? Tout le monde
connaît sa Joconde.
Ulysse: Il a un sourire mystérieux, peut-être aussilui, il cache un secret!
Pulcinella: Then maybe you are a scientist.. do
you remember Leonardo da Vinci? Everybody
knows La Gioconda.
Odysseus: He’s got a mysterious smile, maybe
he’s hiding a secret too!
Pulcinella: Tu regardes bien. Est-ce que tu as
jamais vu Galilée Galiléens?
Ulysse: Je ne crois. Mais qu'est-ce qu'il a fait de si
important?
Pulcinella: Contre tous, il a fait tourner la Terre!
Pulcinella: Look more. Have you ever seen
Galileo Galilei?
Odysseus: I don’t think so. What did he do of such
importance?
Pulcinella: Against everybody, he made the Earth
turn!
Ulysse: Je t’en prie, essaies encore..
Odysseus: Please try again…
Pulcinella: D’accord, mais celle-ci est ta dernière
possibilité. Est-ce que tu as jamais entendu parler
de Rita Levi Montalcini? Elle est la plus grande
scientifique de notre temps.
Pulcinella: OK, but this is your last chance. Have
you ever heard about Rita Levi Montalcini? She is
the greatest scientist of our time.
Ulysse: En vérité il me manque le goût de la
nourriture…
la mémoire des paysages….
de l’art….
de la musique…
Je serais riche si j’avais ces souvenirs.
Odysseus: Well I really miss the flavour of the
food…
the memory of the landscapes…
of the art…
of the music…
I would feel rich if I only had those memories…
Pulcinella: Ulysse, ne te décourage pas, je
connais un bon psychiatre qui va résoudre tes
problèmes. Vite, dépêchons-nous, la route est
longue. Le cabinet du docteur Tiresia se trouve
près du lac d’Averno
Pulcinella: I really don’t know what to do but
don’t get disappointed...I know a good doctor, a
psychiatrist. I’m sure he is going to solve your
problem. Come on...his office is quite far, we
have to reach the Averno lake where doctor
Tiresia office is situated
Pulcinella: Bonjour docteur, nous pouvons
entrer?
Docteur: O Pulcinella, tu es revenu, tu n’es pas
encore guéri de ton appétit insatiable?
Pulcinella: Good morning doc, can we come in?
Doctor: Oh Pulcinella are you here again? Is
your hunger still so insatiable?
Pulcinella: Que puis-je faire? Vous savez que j’ai
encore très faim… mais qu'est-ce qu'il est arrivé? Est-ce
que vous avez perdu la vue?
Docteur: N’aie pas peur. ELLE m'a choisi comme son
oracle et donc m'a rendu aveugle, et dit qu’elle fête son
150° anniversaire, elle vient me visiter de plus en plus
souvent.
Pulcinella: What can I do doctor? You know I have
centuries of hunger… but what happened to you? Are
you blind?
Doctor: Don’t be afraid. I was chosen by Her as an
horacle and for this reason She made me blind, and
since her 150° birthday She has been coming to see me
more and more often.
Pulcinella: « ELLE » qui?
Docteur: L'Italie Turrita, évidemment. Le 2011
est une année vraiment spéciale: beaucoup
d'Italiens sont morts pour unir l'Italie. Mais dismoi, comme est-ce que je peux t'aider?
Pulcinella: Who is “She” ?
Doctor: Italy Turrita, of course. 2011 is a very
special year, a lot of Italians died to unite Italy.
But tell me, how can I help you?
Pulcinella: Je ne suis pas ici pour moi mais pour
cet ami qui a perdu la mémoire. Pouvez –vous
faire quelque chose?
Pulcinella: Today I am here with my friend. He
lost his memory. Can you help him?
Docteur: Allonge-toi sur le lit. Détends-toi et
compte avec moi …dix, neuf, huit…parle, dismoi, qu’est-ce que tu vois?
Doctor: Lay down on this bed ,boy. Relax and
count after me…10, 9, 8 …speak up now! tell
me what you can see.
Oracle (Italie Turrita): Ulysse, n’aie crainte, je suis
l’Italie Turrita, symbole de l’Italie Unie! Enfin je peux
te parler; j'ai vu ta tristesse; écoute-moi, tu es destiné à
souffrir pour toujours si tu t’obstines à rechercher ton
passé. Regarde le futur, cherche tes frères dans le
coeur de l’Europe!
Italy (the oracle): Odysseus, don’t be afraid...I’m
Italy Turrita, the symbol of United Italy! Finally I can
see you, I’ve seen your sadness, I can talk to
you...listen to my words...you’ll suffer for ever if you
keep on looking for your past. Look to the future
instead! Look for your brothers in the middle of
Europe!
Avec eux tu pourras parler de liberté, de paix, de
solidarité, de démocratie; tu pourras représenter
les peuples que tu as rencontrés pendant tes
voyages, défendre l’environnement, employer
une monnaie unique.
You’ll be able to talk with them about freedom,
peace, solidarity, democracy. You will be able
to talk about the countries you already visited
and the people you met, you will be able to
defend the environment, to use only one
currency.
Tu voteras pou élire un parlement unique, tu
étudieras les langues étrangères, tu voyageras en
toute liberté. Tu dois partir, Bruxelles est très
loin, Pulcinella t’aidera encore. Adieu Ulysse,
adieu pour toujours….
You will vote to elect a united parliament you
will study foreign languages and travel
everywhere. So leave now ..go to Brussels…it’s
very far but Pulcinella will help you again. Good
bye Odysseus and good luck..
Docteur: Quand je ferai claquer mes doigts tu te
réveilleras et tu te souviendras de tout, réveilletoi Ulysse: trois, deux, un..
Doctor: When I snap my fingers, you’ll wake
up and remember everything. Wake up
Odysseus: 3, 2, 1..
Ulysse: Merci, merci beaucoup, je ne me
souviens pas de mon passé, mais l'Italie Turrita
m'a dit où je dois aller pour rencontrer mon
futur. C’est loin Bruxelles?
Odysseus: Doc, thank you I don’t remember
my past but Italy Turrita told me where I had to
go to meet my future. Is Brussels very far?
Docteur: Mon cher Ulysse, si tu connais ta
mission je ne peux plus rien pour toi. J’ai des
autres patients qui m’attendent, je te dis au
revoir!
Doctor: Dear Odysseus, if this is your mission, I
won’t be able to do anything else for you. There
are other patients waiting for their turn, Good
bye then!
Ulysse: Aide-moi, s’il te plaît. Je dois aller
absolument à Bruxelles, mes frères m’attendent
pour construire un futur meilleur; j’ai beaucoup
d’idées pour améliorer la vie des peuples
européens. J’aurai dans le coeur le soleil et la
mer de Naples, je ne vous oublierai jamais.
Odysseus: Please Pulcinella help me. I absolutely
have to go to Brussels, my brothers are waiting for me
to build a better future. I ‘ve got so many new ideas to
improve the life of people who live in Europe. I’ll
bring the sun and the sea of Naples in my hearth, I’ll
never forget you!
Pulcinella: Mets ces bottes spéciales, elles sont
en peau italienne et elles ont toute la magie de
notre péninsule. Si tu exprimes un désir les
bottes t’emmèneront où tu voudras, il te
semblera voler, tu dois seulement prendre la
bonne direction !
Pulcinella: Take your boots off and wear these,
they are special boots, of real Italian leather,
they own the magic of our peninsula. If you
make a wish the boots will carry you wherever
you want, It will be like flying, try them on, you
have just to take the right direction!
Ulysse: Je veux aller au coeur d’Europe!!
Odysseus: I want to go to the heart of Europe!!
Pulcinella: Mais où vas-tu Ulysse? Non!!! Pas
là! Ulysseee…… tu vas en Espagne. Oh mon
Dieu!! Il s’est trompé de direction….
Pulcinella: Where are you going? No!!!! Not
that way! Odysseussssss……that is the way to
Spain! Oh my god! He took the wrong
direction…..
I.E.S. Jose Luis Sampedro
Tres Cantos (Madrid)
ULYSSE: J’ai traversé différents pays, je ne cherche
pas de conflits, je cherche simplement à savoir qui je
suis.
CIRLIPSO: Et où voulez-vous aller?
ULYSSES: : I have travelled through many lands ,I’m
not looking for a fight, I just want to know who I am.
CIRLIPSO: Where do you think you’re going?
ULYSSE: Oracle m’a suggéré d’aller en Belgique
rechercher mes souvenirs.
BRIGAND: Jusqu’à ce que nous ne connaissions vos
intentions, vous serez détenu!
ULYSSES: The oracle told me to go to Belgium in
search of my memories.
BANDIT: Until your intentions are clear, you are under
arrest!
2ÈME SCÈNE: CONVERSATION EN PRISON
DON
QUICHOTTE:
Mumm…..Qui
êtes-vous?
Présentez-vous ou vous serez anéanti. Vous voici face au
plus connu des hidalgos et chevaliers de la Manche. Me
voici, Alonso Quijano en personne Don QUICHOTTE!
Scene 2 – PRISON CELL CONVERSATION
DON QUIJOTE: Mumm…..Who are you? Introduce
yourselves or prepare to be annihilated. In front of you is
the famous nobleman and gentleman of la Mancha, the
real Don Alonso Quijano, Don Quijote!
2ÈME SCÈNE: CONVERSATION EN PRISON
ULYSSE: Calmez-vous gentilhomme. Je ne cherche pas
la bagarre. Que faites-vous dans ce lieu
Monsieur Don…?
Scene 2 – PRISON CELL CONVERSATION
ULYSSES: Calm down my good man.We are more alike
than unalike. Why are you in this dark cave, Don …?
DON QUICHOTTE: QUICHOTTE ai-je dit! Je suis un
destructeur de géants. C’est pour ça que j’ai été arrêté.
ULYSSE : Dites-moi comment est ce pays si étrange.
DON QUIJOTE: Quijote, I said! I am a slayer of giants.
They have condemned me.
ULYSSES: What can you tell me about this strange land?
DON QUIXOTE : C’est un pays qui a beaucoup de
régions riches en traditions et dont leurs habitants essayent
de vivre harmonieusement...
DON QUIJOTE: This country is composed of many
regions with rich traditions. A long time ago it was a
country that all foreigners embraced with gusto.
DON QUICHOTTE : Grecs, Phéniciens, Carthaginois ont
peuplé ses côtes. Les Romains, les Italiens d’aujourd’hui,
lui ont offert la belle langue si parlée dans le monde et qui
sera utilisée pour écrire mes prouesses.
DON QUIJOTE: Greeks, Phoenicians, Cartesians
populated its coasts. The Romans, the present-day Italians,
gave us the gift of this beautiful language that is now
spoken throughout the world, the very language in which
they recorded my adventures.
ULYSSE: Ahhhhh! La belle Italie, je viens de Naples!
DON QUICHOTTE: ….Ils ont tous laissé des traces. De
ses ports ainsi que du doux Portugal, des marins sont partis
au fin fond du monde et ont apporté richesse et de
nouvelles épices vers l’Europe.
ULYSSES: Ah! My beautiful Italy, I’m from Naples!
DON QUIJOTE: … all of them left their marks. From
these ports, like the ports of sweet Portugal, mariners
branched out across the globe and brought back with them
riches to all of Europe.
LAPIN: CHHHHHSSSSST!!!EEEEEH!!!
ULYSSE: Quoi….?
DON QUIXOTE : Un LAPIN! C’est en fait l’animal le
plus noble des terres espagnoles!
RABBIT: Shhhhh. Hey!
ULYSSES: What the…?
DQ: A rabbit! Truly, the most noble animal of Spain. The
Spanish Rabbit!
ULYSSE: Mais…….il parle! Pourrait-il nous aider à fuir?
LAPIN: Mais bien sûr que je peux parler! Tous les lapins
espagnols parlent espagnol parfaitement.
ULYSSES: But, he can talk! Could he help us to escape?
RABBIT: What do you mean “but he can talk”? Of course
I can talk!
ULYSSE: Et qu’êtes-vous venu faire ici, gentil oreillard?
LAPIN: Je viens ici tous les après-midis pour libérer des
prisonniers de cette bande. C’est avec plaisir que je vais
ronger vos cordes et vous mener vers l’extérieur, mes
amis.
ULYSSES: And what brings you here, my big-eared
friend?
RABBIT: I come here every evening to free the prisoners,
thereby keeping my enemies busy. It would be a pleasure
to gnaw through your chairs and take you to your
freedom!
ULYSSE: Merci!!!!
DQ: Merci!!!!
LAPIN: Il n’y a pas de quoi.
ULYSSES: Thank you!
DQ: Thank you!
RABBIT: You’re more than welcome.
3ème SCÈNE: CIRLIPSO REVIENT
ULYSSE: Mais c’est…mais c’est…l’extérieur!! Oui!! Il
n’y a pas de doute, la lune est là…. Nous y sommes
arrivés, chers amis! Nous sommes libres !
Scene 3: THE RETURN OF CIRLIPSO
ULYSSES: We’re outside! There’s no doubt, I can see
the moon, the light that illuminates the night. We’ve done
it my friends, this is liberty!
3ème SCÈNE: CIRLIPSO REVIENT
VEUVE CIRLIPSO: Halte!! Où allez-vous?? .Quelles
sont vos intentions?!
Scene 3: THE RETURN OF CIRLIPSO
WIDOW CIRLIPSO: Hold on just a second! Where do
you think you’re going? What do you intend to do?
DON QUICHOTTE : Nous avons réussi à sortir de notre
réclusion et… .Mais que vois-je? Un autre géant! Finissonsen avec ce géant lumineux..Ce cyclope!! …..Ôtez-vous de là
!!! Donnez-moi une épée!!! Je vais vous défendre!!
DON QUIJOTE: We’ve managed to escape our
confinements and… . Do my eyes betray me? It’s another
giant! We must vanquish this shining giant! It’s a Cyclopse,
stand aside! I need a sword, I will defend you.
ULYSSE: Non, gentilhomme! Ce n’est pas un cyclope, c’est
la lune qui brille et qui nous illumine.
ULYSSES: No my dear gentleman! It’s not a cyclopse, it is
the moon that shines.
DON QUICHOTTE : Restons calmes, vous avez raison…..
Belle Dame , ce chevalier et moi ne voulons que la paix sur
ces terres. Nous devons aider ULYSSE à conclure sa
traversée…..Nous ferons la paix en mangeant et en trinquant
à la santé de ce beau pays!!
DON QUIJOTE: Okay, you’re right. Beautiful lady , this
nobleman and I simply want peace for this land. We must
help Ulysses reach the end of his journey. We will spread
peace by toasting to the health of this beautiful country!
4ème SCÈNE: AMOUR ENTRE CIRLIPSO ET ULYSSE
CIRLIPSO: Ulysse, je ne t’avais jamais remarqué. Tu as le
glamour du naufragé, ta voix est comme la brise des mers qui
agite les voiliers dans le rêve qui berce les vagues…
Scene 4 - The joining of Ulysses and Cirlipso.
CIRLIPSO: Ulysses, I had never noticed you before this
moment. You have the charm of a castaway, that of those
without home, or the wandering nomads without land… Your
voice is like the winds of the sea that shake the tall ships in the
dream that the waves rock back and forth.
ULYSSE: Tu es forte est belle, Cirlipso….
ULYSSES: You are a strong and beautiful woman, Cirlipso.
4ème SCÈNE: AMOUR ENTRE CIRLIPSO ET ULYSSE
CIRLIPSO: Ta ruse me séduit…. Comment ne me suis-je pas
rendu compte avant de ta beauté, de ton allure, de ton
courage ?….
ULYSSE: Cirlipso!!! Que tu es intelligente et belle...
Scene 4 - The joining of Ulysses and Cirlipso.
CIRLIPSO: Your astuteness charms me. How could I never
before realized just how attractive your aura is.
ULYSSES: Cirlipso, how intelligent you are!
DQ: C’est ainsi, unis par le destin, de manière inattendue, que
tous deux passent une longue étape profondément amoureux.
Mais un soir, ULYSSE, alors qu’il contemplait les étoiles, y
voit le reflet de la silhouette de sa mère, Europe.
DQ: And so, united by destiny unexpectedly, both spend
many days blissfully in love. But one night, Ulysses, while
contemplating the stars, sees the reflection of his mother,
Europa.
DQ: Ça lui rappelle sa vraie identité, et se rappelle de sont
objectif, celui de voyager jusqu’au centre d’Europe,
concrètement jusqu’en Belgique.
DQ: This reminds him of his original quest to recuperate his
identity, and he remembers his objective to travel to
Europe, to the heart, Belgium.
ULYSSE: Cirlipso, il faut que je te dise quelque chose. …..Ce
soir, en regardant les étoiles, je me suis souvenu de ma mère,
de ma patrie. Il faut que je parte immédiatement en Belgique.
ULYSSES: Cirlipso, there is something you should know.
Tonight, upon looking at the stars, I was reminded of my
mother, my homeland. I must travel to Belgium
immediately.
CIRLIPSO: Je ne vais pas pouvoir le surmonter! Quelle
tristesse! Je voudrais t’empêcher de me quitter mais…… je
comprends la situation. Je sais que tu dois partir, que ta terre
te manque. Ne m’oublie pas.
CIRLIPSO: IIII Ii can’t stand it! I can’t take the pain. I
want to be with you, always, but …..I understand your
situation. I know you must go, you yearn for your land.
Don’t forget me.
CIRLIPSO: Avant de partir, je veux que tu emportes
quelque chose, ces castagnettes. Et quand tu sentiras triste,
joues-en, tu sentiras la vie en toi, la joie de vivre, l’esprit de
la fête.
CIRLIPSO:
Before you go, I want you to have something…, these
castañuelas. When you feel sad, you will feel the life inside
of you rekindle, the happiness of life, the spirit of joy.
ULYSSE: Moi ,Cirlipso je te donne ma ceinture, parce que je
veux me maintenir uni à toi à vie. J’emporte la musique et la
joie de vivre!
ULYSSE ET CIRLIPSO: AU REVOIR!!!
ULYSSES: I, Cirlipso, give to you my belt, because I want to
be joined to your side forever. I bring with me music and joy
for life!
ULYSSES & CIRLIPSO: Farewell!
5ème SCÈNE: SUITE DE LA 4ème
ESBIRRA: Cirlipso, ne pleure pas, ne sois pas triste.
Scene 5 – DON´T CRY
CIRLIPSO´S BAILIFF: Cirlipso, don’t cry. Don’t be
sad.
CIRLIPSO: Comment ne vais-je pas pleurer? Je viens de
me séparer de l’homme que j’aime, de mon héros le
grand ULYSSE!, mon ULYSSE…
CIRLIPSO: What do you mean “don’t cry,” when I just
left the man I loved, my hero the great Ulysses, my
Ulysses…
ESBIRRA: Mais ne soufre pas Cirlipso, nous sommes avec
toi, nous fêterons la rencontre d’ULYSSE et sa mère,
Europe.
BAILIFF: But stop making yourself suffer! . We’re here
with you. We’ll celebrate the reunion of Ulysses with his
mother, Europa.
CIRLIPSO: Oui, nous ferons une grande fête, nous
partagerons la musique et la danse et nous ferons la fête, car
tous les peuples n’en sont qu’un.
CIRLIPSO: Yes, we will make a big party. We will share
music and dance, and celebrate as if all villages and town
were united as one village.
Escola Secundária de
Tomaz Pelayo Santo Tirso
Ulysse : Où suis-je?
Ulisses: Where am I?
Guilherme: Tu t’es perdu à Porto, région de vins
délicieux, ville très ancienne, ayant un centre
historique.
Guilherme: You are in Oporto, land of
delicious wine, a very old city, with an historic
centre .
Mara: Où il y a des gens sympathiques…
Emanuel: … et joyeux bien sûr!
Mara: It’s a land of kind people
Emanuel : ….and merry too, of course
Ulysse : Quoique petit, Porto est un pays riche
en émotions…
Mara: Porto n’est pas un pays. C’est une ville,
au Portugal. Qui es-tu pour ne pas savoir cela ?
Ulisses: I can see that Oporto despite being
small is a country rich in emotions.
Mara: Oporto isn’t a country. It’s a city, in
Portugal. But who are you not to know such a
thing?
Ulysse : Je suis un voyageur en quête de ma
véritable identité.
Ana: D’accord…. Mais c’est comment ton nom?
Ulisses: I’m a traveller in search of my own true
identity.
Ana: Ok, Ok… what’s your name then?
Ulysse : Ulysse. J’ai traversé beaucoup de
pays, sans trouver mon identité. Parlez-moi
de votre joie de votre bonheur.
Ulisses: Ulysses. I have travelled across many
countries without finding mine Tell me about
your Happiness!
Emanuel: Notre plaisir de vivre c’est l’une
de nos caractéristiques. Nous accueillons
très bien les étrangers.
Emanuel: Happiness is one of our
characteristics: we are welcoming.
Ulysse : Un peuple serein?
Mara: Oui, mais aussi un peuple doué de
courage ,qui a imaginé et construit la caravelle.
Ulisses: Serene people?
Mara: Yes, but also a people of courage ,who
imagined and created a caravel.
Ana:qui a affronté les dangers de la mer.
Guilherme: et qui a ajouté de nouveaux mondes
à celui de l’époque.
Ana: who faced the dangers of the sea.
Guilherme: And added new territories to the
unknown world.
Ulysse – Un peuple de navigateurs?
Emanuel: Bien sûr ,les Portugais ont eu, eux
aussi, leur odyssée…
Ulisses – A people of navigators?
Emanuel: Of course, the Portuguese also had
their own odyssey…
Tu as traversé la Méditerranée mais nous, au
15ème siècle, nous avons parcouru toute
l’Afrique d’une côte à l’autre.
You crossed the Mediterranean and we in the
fifteenth century crossed Africa from coast to
coast.
Ulysse – Et, ils ont découvert quoi, les
Portugais?
Mara: Qu’il était possible de passer de l’Océan
Atlantique à l’Océan Indien…
Ulisses – And what did the Portuguese find out?
Mara: That it’s possible to cross the Atlantic
and reach the Indian Ocean…
Ana: Et d’arriver en Inde par la mer!
Emanuel: Nous avons découvert le Brésil,
ses extraordinaires beautés naturelles…
Ana: And get to India by sea!
Emanuel: We discovered a new world in Brazil
and its natural beauty…
Guilherme: A la fin, nous sommes revenus chez
nous, comme tu le fais maintenant…
Guilherme: In the end we came back home. Just
like you now…
U : Mais le Portugal n’existe que dans le
passé?
Ana: Non, non. Regarde : le Portugal c’est
les paysages du nord, les couleurs du sud,
les montagnes et les belles plages.
Ulisses – But is Portugal only past?
Ana: No. Look Portugal has magnificent views
… green in the North gold in the South… silent
mountains and welcoming beaches.
Emanuel: Nous avons une délicieuse
gastronomie!
Guilherme: Et d’excellents vins…
Emanuel: We have delicious food!
Guilherme: And excellent wines…
Emanuel: Notre soleil est fantastique.
Ana: Nos monuments grandioses…
Emanuel: We’ve got a fantastic Sun.
Ana: And overwhelming monuments…
Mara: Les fêtes populaires, mélange de sacré et
de profane, nous amusent beaucoup.
Mara: And festivities, a mixture of sacred and
profane… !
Emanuel: Et les femmes ? La femme
portugaise est très belle… Si tu restes ici, tu
verras!
Ana: En plus, il y a notre fado!
Emanuel: And what about women? Portuguese
women are beautiful…If you stay here you will
see it’s true!
Ana: And besides we still have “fado”.
Ulysse – Le fado? Qu’est-ce que c’est?
Ana:C’est notre chanson traditionnelle…
Ulisses – Fado? What’s that?
Ana: Fado is our traditional song…
Ulysse – Mais au fait, c’est quoi le fado?
Ana: C’est la voix de l’âme!
Ulisses – But what is fado after all?
Ana: It’s the voice of the soul.
Ulysse – J’aimerais bien écouter une de ces
mélodies.
Mara: Et tu vas en écouter une. Regarde,là.
Ulisses – I’d like to hear that melody.
Mara: And you’re going to hear it. Look over
there.
Guilherme: Elle s’appelle Amália Rodrigues,
décédée il y a 12 ans. Sa voix était
extraordinaire et elle a porté le fado partout dans
le monde…
Guilherme: This is amália Rodrigues, died
twelve years ago. She had an extraordinary
voice and she spread fado throughout the world.
Guilherme: Cette chanson parle de la simplicité
d’une maison portugaise, de la joie et de la
chaleur avec laquelle on reçoit chez nous.
Ulysse – Le fado est très beau.
Guilherme: This song talks about the simplicity
of a portuguese home...of the happiness and
warmth we give when we receive guests..
Ulisses – Fado is very beautiful.
Mara: Portons un toast à notre amitié…
Emanuel: À notre santé!
Guilherme: A la nôtre!
Mara: Let´s toast to our frienship...
Emanuel: Cheers!
Guilherme: Cheers!
Ana: À notre amitié!
Mara: À notre amitié!
Ulysse – À notre amitié!
Ana: To frienship!
Mara: To Frienship!
Ulisses – To our frienship!
Ulysse – Que c’est bon!
Emanuel: C’est du vin de Porto!
Ulisses – Great!
Emanuel: It’s Port Wine.
Ulysse – Ecoutez, je dois poursuivre mon
voyage… Il me manque quelque chose…
Ulisses – Do you know something... I’m going
to carry on my trip. There’s something missing.
Guilherme: Accepte alors cette cape comme
souvenir de ton passage au Portugal.
Guilherme: Then, I’d like you to accept this
cape as a souvenir from Portugal!
Mara: Cette cape, portée par les étudiants
universitaires, est un symbole de savoir. Elle
t’aidera à trouver ton chemin…
Mara: This cape, worn by university students,
is a symbol of wisdom. It will help you to find
your way.
Ulysse – Comme les Portugais l’ont fait, je pars
moi aussi à la recherche d’un monde nouveau!
Ulisses – Just like the Portuguese once, I too am
in search of a new world!
Institut Sainte Julienne et SintCordula-Instituut (Schoten)
Ody:
Pffffff… je n’en peux plus.
Uly: Moi non plus – Quel voyage terrible
!
Ody : Et tout ça grâce à toi!
Ody :
Pff I can’t go any further.
Uly: I neither, what a terrible journey!
Ody :
And all thanks to you!
Uly :
Pardon ? Monsieur a sans doute oublié
que…
Ody : Oublié, moi ? Absolument pas.
Apprends d’abord à naviguer, … notre bateau
n’aurait pas coulé.
Excuse me? Haven’t you forgotten
anything, mister?
Ody :
Forgotten, me? Absolutely not, learn
how to steer and our boat would still have been
in one piece!
Uly :
Uly :
Ho, ho, mon pote, nous avons navigué
ensemble; nous sommes tous les deux en faute.
Uly :
Oh buddy, we did steer together right?
So we did it all wrong together!
Ody :
Oui oui, moi je disais à droite, et toi tu
allais à gauche
Uly :
Et moi je disais à gauche, et toi tu
allais à droite
Ody :
Uly :
Yeah yeah and I said to the right while
you went to the left
And I said to the left while you went
to the right
Et moi je disais encore : ne t’approche
pas trop de ce navire,
Uly :
oui, pas trop, mais un peu quand
même, … Nous aurions pu nous faire
remorquer.
Ody :
Ody :
Uly :
And I’m the one who mentioned to
keep away from the big ship
But not too far away, huh?...We could
have been dragged along.
Ody :
Ah oui, nous faire remorquer,
vraiment super, génial
Uly :
Enfin : gauche – droite – slalom,
Ody : Crac – pouf, paf, badaboum,
naufrage…
Capitaine de rien du tout!
Ody :
Oh yeah, great tow, really fantastic!
Uly : At least: left-right-slalom
Ody :
Krak boum, shipwreck
Captain my a…
Uly :
Gribouille…
Ody : Pff… tu parles de toi-même ?
Uly :
Si moi, je n’avais pas trouvé ce
pédalo, le voyage serait déjà terminé !
Uly :
Danger on ‘wheels’!
Ody :
Pff, it takes one to know one!
Ody :
But if I hadn’t found the pedalo then
the trip would have been a no go!
Ody :
Oh oui, super, un pédalo
Uly :
C’est mieux que rien, n’est-ce pas ?
Avais-tu une meilleure idée, ou quoi?
Uly :
Oh right, great, a pedalo!
Ody :
Better than nothing, huh!? Did you
have a better idea perhaps?
Ody :
pff… c’est bien fait pour toi!
Uly :
Oh toi, singe arrogant, tu le sais
toujours mieux, hein… Sans moi tu n’arrives
nulle part.
Uly :
Ody : pff…well done for you!
You arrogant ape, you always know
better, don’t you? Well, you
wouldn’t survive without me!
Ody :
Uly :
Et nous sommes où maintenant ?
Euh, je ne le sais pas – quelque part,
ça, oui
Ody : Aah, le capitaine a parlé !
Ody :
And where are we now then?
Uly :
Euh, I don’t know, somewhere that’s
for sure.
Ody :
Ah, the captain has spoken!
Uly :
Tu le sais mieux, peut-être ?
Ody :
Ik denk dat we in Nederland zijn. (Je
pense que l’on est aux Pays-Bas)
Uly :
Do you have a clue perhaps?
Ody : I think that we are in the Netherlands.
Uly :
Tais-toi Valèt, on est en France!
Ody : Och seut.
Uly : Mais si !
Ody : Maar nee !
Uly : Don’t talk nonsense, guy, we are in
France.
Ody : You crazy
Uly : But yes!
Ody : But no!
Uly :
Si !
Ody : Nee !
Uly :
Testu au pau!
Ody : Euh… ah tiens…
Uly : Yes!
Ody : No!
Uly : Shut up!
Ody : Euh…look…
Uly :
Voilà, précisément. Nous sommes en
Belgique.
Ody : pff…. je n’ai pas besoin de toi.
Uly : Look! We are in Belgium.
Ody : Pfff, I don’t need you dude.
Uly :
Tu n’y comprends vraiment rien,
hein… tu ne peux rien faire sans moi
Ody :
Je me plais bien ici.
Uly : You really don’t get it, do you? You can’t
manage without me…
Ody : I’m just fine over here
Uly :
Et le cœur de l’Europe alors ?
Ody : Le cœur ? Il ne mène nulle part, et moi
non plus d’ailleurs – J’en ai marre de toi!
Uly :
And what about the heart of Europe?
Ody :
That’s not going anywhere, and
neither am I! I’ve had it with you..
Uly :
Alors, fais ce qui te plaît… Moi, je ne
reste pas ici, et si tu as un gramme de bon sens,
tu viens avec moi….
Uly :
So deal with it…I’m not staying here
and if you’re smart, you’d come with me.
Ody :
Vas-y… Avec ton sens de
l’orientation, je te rattrape facilement… je te
parie que j’y serai plus vite que toi
Uly :
Oh oui ?
Ody :
So go on then. With your sense of
direction I’ll catch up with you in
a second, want to bet that I’m much faster than
you?
Uly :
Oh yeah?
Ody :
absolument sûr !
Uly :
Espèce de …. ! Con !
Ody :
Absofuckinglutely!
Uly :
(swear word—> bastard or…)
Ody :
Salut ! Au revoir ! Goodbye !
Arrivederci ! Adios…..
Pfff…. Je n’ ai jamais été aussi épuisé….
Sacré pédalo
Uly: Bye, moi, je suis déjà parti!
Ody : Toedels! (Bye!)
Pfff never been so tired in my life, knackered!
Stupid pedalo!
Uly: Bye, I am already gone !
Uly : Je dois retrouver mon compagnon.
Uly : I must find my partner.
Ody :
Bobette: Hé, qui es-tu ?
Je suis Ody, …. Odysseus ou Ulysse,
enfin c’est ce qu’on dit
Bob:Ussyle ? Osydeus ?
Wiske: Hey, who are you?
Ody :
I’m Ody, Odysseus. At least that’s
what they say…
Suske: Osydeus?
Ody :
Non, non, appelle-moi Ody.
Bobette : Moi, je suis Bobette, et lui, c’est Bob,
que fais-tu ici ?
Ody :
No, no…just say Ody.
Wiske : I’m Wiske and this is Suske, what are
you doing here?
Ody :
Bob :
Je suis à la recherche de…. du cœur de
l’Europe.
Ohlàlà, ça semble bien compliqué….
Ody :
Suske :
I’m searching…for the heart of
Europe.
Now, that sounds complicated.
Ody :
Mais savez-vous peut-être où je suis
maintenant ?
Bobette : Tu es en Belgique ! C’est beau ici,
n’est-ce pas ?
Ody :
Do you happen to know where I am?
Wiske : You’re in Belgium! Isn’t it beautiful
here?
Oui… la Belgique ? N’est-ce pas la
capitale de Bruxelles ?
Bob :
Non, imbécile, Bruxelles est la
capitale de la Belgique ou de l’Europe….Le
cœur de l’Europe, tu as dit… tu devrais peut-être
aller à Bruxelles…
Ody :
Uhu, Belgium. Is that the capital of
Brussels?
Suske : No you fool, Brussels is the capital of
Belgium, of Europe…how was it again? ..you
said it was the heart of Europe, mmm, maybe
you should go to Brussels?
Ody :
Bobette :Où est Franfreluche ? J’ai perdu
Franfreluche !
Wiske : Where is Schanulleke? I’ve lost
Schanulleke!
Ody :
Qui ?
Bobette : Franfreluche, la poupée la plus
gentille du monde…
Ody :
Who?
Wiske : Schanulleke, the sweetest doll in the
world!
Bob :Je vais la chercher, Bobette
Ody, tu restes auprès d’elle ?
Ody
:Ne te fais pas de soucis, Bob la
retrouvera… Tu peux compter sur lui.
Suske : I’ll go look for her, Wiske.
Ody, can you stay with her?
Ody :
Calm down, Suske will find her, you
can count on him.
Bobette : Est-ce que toi aussi, tu as des amis ?
Ody : Uly est mon ami, en fait, il est
toujours avec moi.
Wiske : Do you have any friends?
Ody :
Uly’s my friend, he’s actually always
with me.
Bobette : Mais pas maintenant
Ody : Non, nous nous sommes disputés
Wiske : Except for now…
Ody :
No, we had a quarrel.
Bobette :
Il te manque ?
Ody : Je ne sais pas… ça fait bizarre
sans lui… comme si j’avais perdu une
partie de moi-même. Je fais tout de
travers…
Wiske : He misses you?
Ody :
I don’t know…It is strange without
him, like if I had lost a part of mine. I do all
wrong.
Ody :
Que fais-tu ?
Bobette : Quelqu’un qui te manque, mais qui est
là, dans ton cœur, est comme un ballon blanc…
il peut te consoler
Ody :
What are you doing?
Wiske : When you miss someone and that
person is still in your heart, then he is like a
white balloon…this can comfort you.
Ody :
Merci…
Bob:
Trouvée !
Ody :
Thank you…
Suske : Found her!!!
Bobette : Chouette ! Bob, tu es le meilleur….
méga….
Bob :
Et pour toi, Ody, un vélo…. comme ça
tu peux aller à Bruxelles
Ody : Super !
Wiske : Jippie, you’re the best!! Fantastic!
Suske : And for you Ody, a bike…this way
you’ll make it to Brussels for sure
Ody : Great!
Marchand de glaces:Glaces ! Chocolat, vanille,
fraise…bien frais, bien froid… Goûtez cela…
Bob et Bobette : Des glaces ! Mmmm,
comme c’est bon
Iceman: FRISCO! Chocolate frisco (ice
cream)…vanilla, chocolate…nice
and
cold, come and taste this!
Suske + Wiske :
Ice cream!!!Yummie…
Uly : Bonjour, une glace au chocolat s’il vous
plaît.
Uly : Merci
Uly : Hello, I’d like a chocolate ice-cream
please.
Uly : Thank you.
Uly : Mais je t’ai déjà vu quèque part toi ?!
Tchantchès : Bén possip Mi p'tit fi! To l’monde
me connaît ici, je suis Tchantchès.Alors comme
ça tu viens visiter ma belle ville ?
Uly : I have already seen you, haven’t I?
Tchantchès : Maybe, I can’t remember.
Everybody knows me, I am Tchantchès.So you
are here to visit the beautifull place where I live?
Uly : Non, je me suis perdu. Je cherche la
plage où je dois retrouver un ami.
Tchantchès : Ecoute fi, y’a pas de plage ici, y’a
juste les rives de la Meuse, mais j’te déconseille
d’aller y piquer une tête !
Uly : No, I’m lost. I’m looking for the beach
where I have to meet a friend.
Tchantchès : Listen, there is no beach here. All
that you can find is banks of the “Meuse” but
you’d better not to dive in it!
Uly : Peux-tu me diriger vers la plage d’où je
viens ?
Tchantchès : Je veux bien t’aider, mais j’ai la
dalle nom di dju.
U : Peux-tu me diriger vers la plage d’où je viens ?
T : Je veux bien t’aider mais j’ai la dalle Nom di dju. Tu voudrais pas qu’on aille casser la croûte d’abord ?
Uly : Can you tell me the way to the beach
where I’m coming from?
Tchantchès : With pleasure. But I’m starving
now.
Uly : Oui, avec plaisir
Tchantchès : Ah, t’es un binamé toi
Uly : Yes.
Tchantchès : You’re a nice guy.
Tchantchès : Deux frites sauce lapin, Mamzell
S : Bon appétit
Tchantchès : two fried potatoes, miss.
S : Good appetite
Uly : Mais qu’est-ce que c’est bon ces choses
croustillantes et dorées !
Uly : how delicious these golden and crispy
sticks are !!!
Tchantchès : Tu l’as dit bouffi ! C’est une
grande fierté nationale ! La bière aussi.
D’ailleurs, si t’en veux une bien bonne, va au
café du coin et demande une Jupiler de ma part.
Tchantchès : I totally agree. It’s a national pride.
And the beer too! By the way, if you want some
beer, go to the local pub and ask for a “Jupiler”.
There isn’t a better beer in the entire world.
Uly : Merci Tchantchès, mais je dois retrouver
la plage
Tchantchès : Au café, y’a un pote à moi qui
pourra te guider. Je lui envoie un texto pour le
prévenir.
Uly : Merci pour tout
Uly : Thank you, Tchantchès but first I have to
find the beach.
T: A friend of mine at the pub will be able to
help you. I’m texting him right now.
U: Thanks a lot.
Mmm, c’est bon…
Où serais-je ?
Monsieur, savez-vous peut-être où je suis ?
Police: Ah, monsieur n’est pas d’ici ?
Ody :
Ody :
Mmm, where could I possibly be this
time?
Sir, do you know where I am?
Police: Ah, you’re certainly not from here
then.
Ody : Euh, non
Police : Vous venez d’où alors ?
Ody : Euh, en fait je ne sais pas
Ody :
Euh, no.
Police : So where are you from?
Ody :
I don’t know.
Police : Ah, comme ça, je peux voir votre carte
d’identité, monsieur ?
Ody : Ma quoi ?
Police : Votre carte d’identité, votre
passeport…. vous comprenez
Police : Ok, can I see your ID please?
Ody :
My what?
Police : Your ID, your passport…do you
understand?
Ody :
Euh, non, désolé.
Police : Hola, sans papiers, c’est un problème,
hein. Et ce vélo, il est à vous, monsieur ?
Ody No, sorry.
Police : Oh, no papers, that’s a problem! And
is this your bike, Sir?
Ody :
Euh, oui…
Police : Oui, oui, vous l’avez « emprunté »,
n’est-ce pas ?
Ody :
Euh, yes.
Police : And you probably borrowed it from
someone, right?
Ody :
En fait, je l’ai reçu, de Bob et Bobette.
Police : De Bob et Bobette…. Monsieur se
croît drôle, hein ?
Ody :
It was a gift. Suske and Wiske gave
me the bicycle.
Police : Uhu, so Suske and Wiske gave it to
you. How stupid do you think I am?
Ody :
Mais….
Police :Pas de commentaire, mon vieux, allez,
on va au bureau, voir si vous aurez encore envie
de plaisanter
Ody :
But…
Police : No playing mister wiseguy pal, let’s
go to the station and see if you have a big mouth
there as well.
Ody :
Mais je dois aller à…
Police : Vous ne devez rien… Venez, je vous
dis
Ody :
But I have to go to…
Police : You don’t have to anything, now
come along!
Ody :
Merci ! il était moins cinq
Brabo: De rien…
Ody : Je n’y arriverai jamais…
Brabo: Tu as des problèmes ?
Ody : That was close! Thanks!
Brabo: No thanks.
Ody :
I’m never gonna get there!?
Brabo: Problems?
Oui… je devrais aller à Bruxelles, Uly
me manque…
Brabo : Uly ?
Ody : J’ai eu une dispute trop bête avec
lui… On pourrait se retrouver à Bruxelles, mais
où est-ce?.
Ody :Yes, I have to get to Brussels and I miss
Uly.
Brabo: Uly?
Ody :
We made a stupid fight; we can unite
in Brussels but I don’t know where that is!
Ody :
Brabo : Donne-moi ta main
Ody :
Brabo :
Ody :
Pardon ?
Give me your hand.
Excuse me?
Brabo :Ne t’inquiète pas, je suis Brabo…
les mains n’ont pas de secret pour moi, et
ceux qui ont besoin de protection, peuvent
toujours compter sur moi…
Brabo : Relax guy, I’m Brabo and I know a
thing or two about hands and protecting people,
they can always count on me!
Ody :
Ody :
Oh– tu es qui alors ?
Oh and who are you?
Brabo :Ah, rien de particulier.J’étais soldat,
tout comme toi… Maintenant je suis ici, à
Anvers, et je tends la main à ceux qui
veulent voir…
Brabo :It’s nothing special. I was a soldier, just
like you. Now I’m standing here in Antwerp, a
helping hand for those who want to see…
Ody : Je ne sais même pas ce que je vais
trouver à Bruxelles… parfois je rêve, tu sais,
d’une femme, d’Europe. Elle ressemble à une
déesse… Si je la trouvais, tout s’arrangerait…
Ody :
I don’t even know what I’ll find in
Brussels. You know, sometimes I
dream about a woman, of Europe. She’s like a
goddess. If I were to find her, all would be right:
Brabo : Regarde, si tu suis cette carte, tu
arriveras à Bruxelles… Allez, on va boire une
bière pour fêter la réussite ! Santé !
Brabo : Look, if you follow the map, you’ll
get to Brussels easily. Come on, let’s drink a
beer and toast to the good result! Cheers!
Barman : Bonjour gaillard, qu’est-ce que je te
sers ?
Barman: Hi, man. Wanna have a drink?
Uly : Je viens de la part de Tchantchès. Je
cherche la plage où je dois retrouver un ami. Je
suis perdu, j’ai voyagé dans beaucoup de pays,
mais il me manque toujours quelque chose.
Uly : I’m coming on Tchanchès’s advice. I’m
looking for the beach where I must find a friend.
I’m completely lost. I’ve travelled round a lot of
countries but there is still something missing.
Barman : Ecoute, assieds-toi, te tracasse pas et
prends un verre.
Uly : Une bière, c’est combien ?
Barman : Rien, cadeau de la maison.
Barman : Sit down, man. Don’t worry and have
something to drink…
Uly : How much is a beer?
Barman : Nothing, it’s free for you.
Tintin : Bonjour, je suis Tintin. Tu dois être
Ulysse !
Uly : Oui, c’est moi
Tintin: Hello, I’m Tintin. You must be Ulysses.
Uly : Yes, I am.
Tintin : Tu tombes bien: je cherche un nouveau
sujet pour un reportage. Puis-je t’interviewer ?
Uly : Bien sûr, sans problème!
Tintin : Pourquoi as-tu entrepris ce voyage?
Tintin : You come at the right moment. I’m
writing a new report. May I interview you?
Uly : Yes, of course. Go ahead.
Tintin : Why did you set out on this trip?
Uly : J’essaye de trouver un endroit où je me
sens bien, mais j’ai perdu la mémoire et je ne
connais que mon prénom.
Tintin : Tu es passé par beaucoup d’endroits?
Uly : I’m trying to find a place where I feel good
but I’ve lost my memory and the only thing I
know is my name.
Tintin : You have travelled round a lot of places,
haven’t you?
Uly : Oui, je suis allé en Grèce, en Croatie, en
Roumanie, en République Tchèque, en Italie, en
Espagne et au Portugal !
Tintin : Comment trouves-tu notre pays?
Uly : Yes, I went in Greece, in Croatia, in
Roumania, in Czech Republic, in Italy, in Spain
and in Portugal?
Tintin :what do you think about our country?
Uly : J’ai été très bien accueilli par Tchantchès
et les Liégeois. Je trouve que c’est un pays
spécial parce qu’il y a plusieurs langues.
Tintin : Tu as donc trouvé le pays idéal?
Uly : I was very well welcomed by Tchantchès
and the people from Liege. I think it’s a nice
country because several languages are spoken
here.
Tintin : Have you found the ideal country?
Uly : Non, hélas! J’ai fait aussi de bonnes
rencontres dans les autres pays, mais il me
manque toujours quelque chose.
Tintin : Mais que cherches-tu?
Uly : No, unfortunately but I’ve met interesting
people in the other countries too but I do think I
still miss something.
Tintin : What are you looking for, exactly?
Uly : Je n’ai pas d’idée précise, mais j’aimerais
faire partie de tous ces pays à la fois.
Tintin : Tu veux faire partie d’une patrie unie?
Uly : Oui, c’est exactement ça!
Uly : I don’t have a definite idea, but I’d like to
belong to all these countries.
Tt: Do you want to be part of a unique land?
Uly : Yes, I do. That’s what I want.
Tintin : Va à Bruxelles, notre capitale. Tu
trouveras ce que tu cherches. Prends cette carte
qui te mènera au Parlement européen.
Uly : Oui, mais je dois retrouver mon ami.
Tintin : So… Go to Brussels, which is the head
city. You’ll find what you wish for. Go and take
this map which will lead you to the European
Commission.
Uly : Yes, but I have to find my friend back.
Tintin : Au Parlement, tu trouveras des
réponses à tes questions et tu deviendras
Citoyen européen.
Tintin : At the European commission, you’ll
find answers to all your questions and you’ll
become a European citizen.
Uly
Ody
Ody ? Mais … que fais-tu là ?
Uly? Je t’ai retrouvé. Oh je suis
content de te voir!
Uly : Ody?... But what are you doing there?
Ody :Uly? I found you. Am I happy to see you!
Uly :
Tout va bien ?
Ody : Oui mais, Uly, tu sais… je n’aurais
jamais dû t’abandonner… désolé…
Ody :
Uly :
Everything ok?
Yeah, but Uly, I shouldn’t have left
you alone…sorry.
Uly :
Hé, mon pote, toi aussi, tu m’as
manqué… Viens… gros câlin .
Tiens, c’est
quoi ça ? Voilà ce dont Tulissa a parlé… une
pièce de monnaie…, un euro, de l’Europe…
Hey buddy, I’ve missed you too.
Come here…hug.
Well, what do we have here? This is what
Tulissa talked about! A coin, a Euro, from
Europe!
Uly :
Ody : Alors, ça veut dire que nous sommes
presque là… Nous sommes donc à Bruxelles !
Uly :
Le cœur de l’Europe, mais elle est où,
Europe… ma déesse ?
Ody :
Uly :
But then we’re almost there…this
must be Brussels!
The heart of Europe, but where is she
now? Europe, my goddess!
Ody : Où tout le monde est chez soi, où l’on
trouve un peu de tout… liberté et diversité…
Uly :
Viens, on va la chercher…
Ody :
It’s where everyone’s home, where
you can find a little bit of everything…freedom
and diversity.
Uly :
Come, let’s look for her…
Ody : Regardez….
« We are
Europe »
Ody : Look…
« We are
Europe »
Ils ont participé au projet (pour la Grèce)
Elèves
Ecrivains: Anastasia Papamanoli, Eleftheria Antonaki, Georgia Anagnostou
Logo: Loukia Bibasi
Acteurs: Anastasis Wilson, Giannis Nikoloudakis, Klea Diamanti,
Rafaïlia Mamouzelou, Stefanos Argyriou
Musiciens: Andreas Ziarkas, Stamatis Papathanasiou, Thanasis Chasapis
Assistants – techniciens: Angeliki Tsambazi, Chrysanthi Chasapi,
Dimitra Christopoulou, Eleni Dimou
Ils ont participé au projet (pour la Grèce)
Professeurs
Agathi Varsamidou (coordinateur)
Christina Politi
Dina Michalakopoulou
Eleni Chatzikonstantinou
Georgia Giannatou (traduction en français)
Giannis Anagnostou
Katia Tatsi (mise en scène)
Mantha Mitrou
Maria Melissourgou (traduction en anglais)
Maria Theodosiou
Michail Vekiaris (musique – prélude et transitions)
Nikos Chasapis (musique – partie grecque)
Theodora Tsimbouri (directrice)
Ils ont participé au projet (pour la Croatie)
Coordinateur:
Suzana Delić
Professeurs:
Biserka Matić-Roško (principal)
Linda Šimunović-Nakić
Elèves acteurs:
Lucija Bilić
Bjanka Bašić
Margarita Božiković
Melita Ostojić
Domagoj Đurić
Scénario:
Suzana Delić
Linda Šimunović-Nakić
Biserka Matić-Roško
Ils ont participé au projet (pour la Croatie)
Traduction: Suzana Delić
Logo: Darija Odorčić-Matijević
Selection de la musique: Ecole de musique Rudolfa Matza, Zagreb
Biserka Matić-Roško
Costumes: Vlasta Rittig
Choix des danses: Vlasta Rittig
Brochures: Suzana Delić
Autres participants: Josipa Babić, Ena Ćupić, Lucija Dobranić
Tomislav Andrić, Jakov Jurinić, Mia Tadić,
Katarina Radoš
Ils ont participé au projet (pour la Roumanie)
Coordinateur Mihaela Tudoran
Professeurs Ancuta Tudor
Maria Magdalena Marin
Gabriela Baiu
Andreea Codrina Popa
Marioara Ene
Mara Moga ( documentaliste et bibliothécaire
Coordinateur
Acteurs :
Ana Maria Rascanu
et écrivains Roxana Stefanache
Ionut Mares
Claudiu Iordan
Rafael Ventzer
Scénario
Mara Moga
Babriela Baiu
)
Ils ont participé au projet (pour la Roumanie)
Techniciens: Ionut Logofatu
Catalin Lavric
Alexandru Andrei
Florina Mirghes
Alexandra Zanfir
Traduction:Mihaela Tudoran ( francais )
Andreea Codrina Popa ( anglais )
Brochures
Gabriela Baiu
Ancuta Tudor
Maria Magdalena Marin
Mihaela Tudoran
Panneaux Ancuta Tudor
Coordinateur
Marioara Ene
Mise en scène, costumes
et maquillage Mara Moga
Ils ont participé au projet (pour la République Tchèque)
Coordinateur : Vaclav Machač
Professeurs: Jiří Šlegl /directeur
Elèves:
Lenka Hyková /professeur d’anglais
Vratislav Kozák /technicien
Jakub Hořák
Jiří Marek
Petr Podávka
Jan Gavura
Kristina Vaňoučková
Kristina Dlouhá
Ils ont participé au projet (pour l’Italie)
Coordinateur:
Flavia Carretta
Professeurs:
Ester Fabricatore, Immacolata Massimino, Giuseppe Panariello, Francesco Apicella
Élèves:
100 élèves des classes III D – III G – III F – III I
Élèves acteurs:
Cristian Golia, Francesco D’Angelo, Asha Salim, Maria Grazia Manna, Giuseppina Sellitto,
Luigi Granata, Antonio Miele
Écrivains:
Immacolata Massimino, Giacomo Barbati,
Andrea Spagnuolo (élève), Antonio Fraioli (élève)
Scénario:
Giuseppe Panariello, Michele Papagni
Techniciens:
Flavia Carretta, Giuseppe Panariello, Michele Papagni
Ils ont participé au projet (pour l’Italie)
Traduction:
Ester Fabricatore (anglais), Giovanna Rapisardo (anglais), Maria Russo (anglais), Teresa
Piscopo (francais), Flavia Carretta (francais)
Page du livret:
Flavia Carretta, Ester Fabricatore, Immacolata Massimino
Logo:
Giuseppe Panariello, Flavia Carretta et leurs élèves
Mise en scène:
Immacolata Massimino, Flavia Carretta, Ester Fabricatore, Francesco Apicella
Costumes:
Angela Nugnes, Giuseppe Panariello, Michele Papagni
Danses:
Maria Rosaria Filipponi, Federica Cuciniello (élève)
Autres participants:
Michele Alliegro (Directeur),
Professeurs: Emma Bruzzese, Maria Carmen De Rosa,
Laura Biascioli, Raffaele Chiariello
Ils ont participé au projet (pour l’Espagne)
COORDINATORS
JOSÉ SEBASTIÁN TROCOLÍ
ARTURO CLAVER SUITS
TEACHERS
PABLO MARIJUAN ORDOÑEZ
ENRIQUE CASTRO LÓPEZ
Mª ÁNGELES CARA
Mª JOSÉ ROMERA COLMENAREJO
JOSE ALFONSO SÁNCHEZ GARCÍA
RAQUEL RODRIGUEZ RODRÍGUEZ
PABLO GONZÁLEZ TEJERO
FRANCISCO TAPIA IBAÑEZ
NANDA AMADO LÓPEZ
ISABEL MOLINA MURO
PRADO LENS CARRETERO
JUSTINO LÓPEZ RODRÍGUEZ
BELÉN AGUILAR AGUILAR
ROBERTO HERRERO MUÑOZ
REBECA LÓPEZ GOSLING
Ils ont participé au projet (pour l’Espagne)
Elèves:
Les écrivains
JAIME ENRECH MARTÍNEZ
ALEJANDRO JIMÉNEZ
PAULA JIMÉNEZ
CRISTINA GUTIERREZ
Mise en scène
PALOMA ESPIGADO GUEDES
CRISTINA CUMBREÑO DÍEZ
Les acteurs:
ANA CAMACHO
ALBA DE LA HOZ
BEATRIZ GONZÁLEZ
RAQUEL VELA
IGNACIO HOJAS
EFRÉN MARTÍN
DANIEL TAPIA
Ils ont participé au projet (pour le Portugal)
Coordinateur Hilário Pimenta
Professeurs Fernanda Soares
Helena Costa
Eduardo Silva
Acteurs : Ana Gomes
Mara Cunha
Guilherme Aresta
Emanuel Moreira
Diogo Castro
Scénario
Hilário Pimenta
Fernanda Soares
Les élèves
Traduction: Hilário Pimenta (français)
Helena Costa (anglais)
Ils ont participé au projet (pour le Portugal)
Brochures
Hilário Pimenta
Fernanda Soares
Mise en scène, costumes
et maquillage Fernanda Soares
Autres élèves qui ont participé au Projet:
Sara Portilha, Sara Carvalho, Ana Isabel Gomes et Sílvia Campos (qui ont bénéficié de la
mobilité à Madrid, en novembre 2009) ;
Ana Isabel Silva, Maria João Carvalho et Tânia Neto (qui sont allées à Mladá Boleslav, en avril
2010)
Sandra Carvalho, Isabel Meneses, Inês Ferreira, Nuno Andrade, Lígia, Daniela… qui n’ont pas
voyagé, mais qui ont bien travaillé aussi.
Ils ont participé au projet (pour la Belgique, Schoten)
Professeurs :
Scénario et mise en scène: Diane Ruys
Informatique et technique : Geert Heremans
Traductions, organisation : Laurence Siruthai et Ilse Van Gastel
Décor : Harm Van Zwol
Coordinatrice : Kathleen D’Août
Ont également été d’une aide précieuse : Betty Copin, anciennne
directrice et Geneviève Vanneste, directrice actuelle
Ils ont participé au projet (pour la Belgique, Schoten)
Elèves :
Acteurs : Silke Debacker, Mike De Vylder, Cailin Grant-Jansen, Annika
Leyers, Sébastien Mertens
Technique : Cédric Mampaey, Ayda Moalémi, Shana Van Roosbroek
Scénario : Michelle Augustus, An-Katrien De Pooter, Elisa Dom, Shana
Van Roosbroek
Ont également aidé: Andreas Beyers, Cheryl Chan, Kelly Fels, Cédric
Mampaey, Elisabeth Mossoux, Michiel Segers, Marlies Sluyts, Lander
Van Breda, Nick Van den Broeck, Caro Van Gossum, Joleen Vanleene
Ils ont participé au projet (pour la Belgique, Fléron)
Les écrivains:
Martin Galasyka rt
Caroline Ribaucourt Ga
Camille Habay
Alfonso Vigliotti
Les techniciens:
Pierre Bosdson
Loris Sivano la
Antoine Autunno
Laurent Charneux
Les acteurs:
Alicia Sacco
Antoine Pondant
Laura Monari
François Bastin
Ils ont participé au projet (pour la Belgique, Fléron)
Mise en scène: Mesdames Claassens et Mornac
Coordinateur: P. Huvelle
Réalisation du livret et du logo: Mme Housen et ses élèves
Maquillage: J. Campioli
Mise en
Nous ont encore aidés:M. Ruisseau, D. Gillardin, O. Wéry,
L.Demonceau, M. Swegerynen, F. Pondant , C. Beaujean, A.
Lo Bue, Ch. Dormal,………….
Accessoiristes:
Descargar

auservicedudialectepicard.blogs.lalibre.be