Élaboration de la réglementation dans le cadre
de la Loi sur la protection des eaux navigables
4 Novembre 2009
SGDDI no 5392458
Objectifs
Donner un aperçu des activités d‘élaboration de la réglementation en
vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables modifiée.
Solliciter les commentaires des intervenants et des parties intéressées
sur le sujet.
Kenneth Hahn
Gestionnaire de projet responsable de l’élaboration
de la réglementation dans le cadre de la LPEN
Courriel :
[email protected]
Téléphone :
613-998-6442
Télécopieur :
613-998-0637
2
SGDDI no 5392458
Contenu
Contexte
Stratégie de consultation
Ouvrages et eaux secondaires
3
SGDDI no 5392458
Contexte
•
La Loi sur la protection des eaux navigables (LPEN) a été promulguée
pour protéger le droit du public à la navigation au Canada.
•
Le 12 mars 2009, la LPEN modifiée a reçu la sanction royale.
•
Le 7 juin 2009, en application de l’article 13 de la Loi modifiée, le
ministre des Transports a pris l'Arrêté sur les ouvrages et les eaux
secondaires (LPEN).
•
Transports Canada a entrepris de convertir l’arrêté ministériel en projet
de règlement.
4
SGDDI no 5392458
LPEN modifiée – Principaux changements
Mars 2009 – Sanction royale – Mise en œuvre des modifications à la LPEN
• Nouvelle disposition indiquant que la LPEN lie Sa Majesté du chef du
Canada, une province et les territoires.
• Nouvelle définition du terme « ouvrage », assurant plus de clarté pour les
demandeurs et une plus grande souplesse pour le ministre.
• Nouvelle disposition permettant le maintien des droits acquis pour les
ouvrages de l'État.
• Retrait du renvoi spécifique aux quatre types d'ouvrages " désignés " en
vertu du paragraphe 5(2) de la LPEN.
• Création dans la Loi d'un pouvoir permettant au ministre de prendre des
arrêtés.
• Création de nouveaux pouvoirs dans la Loi pour la prise de règlements.
• Nouveaux pouvoirs d'inspection et d'enquête, hausse du plafond des
amendes et nouvelle disposition relativement à une infraction continue
dans la Loi.
• Inclusion d'une disposition d'examen quinquennal.
5
SGDDI no 5392458
Arrêté sur les ouvrages et les eaux secondaires (LPEN)
L’arrêté précise les catégories d’ouvrages qui sont exemptés du processus
d’approbation normalement exigé en vertu de la LPEN*.
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Ouvrages de protection contre l’érosion
Petits quais et remises à embarcations
Traversées hivernales
Câbles aériens – Énergie et télécommunications
Câbles sous-marins – Énergie et télécommunications
Traversées de pipeline
Prises d’eau
Dragage
Ouvrages temporaires
L’arrêté précise les catégories d’ouvrages qui sont exemptés du processus
d’approbation normalement exigé en vertu de la LPEN*.
•
•
•
Sections des eaux navigables
Canaux d’irrigation et tranchées de drainage artificiels
Lacs privés
* Remarque : les critères spécifiques à respecter sont définis plus en détail dans l’arrêté ministériel 6
offert en ligne à http://www.tc.gc.ca/acts-regulations/acts/1985cn-22/menu.htm .
SGDDI no 5392458
Stratégie de consultation
1. La consultation sera d’abord axée sur les ouvrages et les eaux secondaires.
2. L’Arrêté sur les ouvrages et les eaux secondaires actuel servira de base à la
réglementation.
3. Le but de la consultation sur les ouvrages et les eaux secondaires consiste à
faire une mise au point finale des critères déjà définis.
4. Les efforts viseront à assurer une couverture pour les intervenants et les parties
intéressées dans les domaines suivants :
•
Géographie
•
Promoteurs
•
Utilisateurs
•
Autochtones
5. Les moyens de communication comprendront des présentations, des
téléconférences, des lettres recommandées, des forums existants (ATC, CCMC,
FCM, etc.) et d’autres tribunes, selon les occasions qui se présenteront.
7
SGDDI no 5392458
Calendrier d’élaboration de la réglementation
Ouvrages et eaux secondaires
Septembre 2009
Début de la consultation
Janvier 2010
Début de l’analyse de la rétroaction et des
commentaires
Août 2010
Prépublication dans la partie 1 de la Gazette du
Canada
Septembre 2010
Période de consultation de 30 jours
Mars 2011
Publication dans la partie 2 de la Gazette du
Canada
Autres activités de réglementation dans le cadre du Programme de protection des
eaux navigables (PPEN)
Novembre 2009
Définition de la structure réglementaire proposée
pour la LPEN
Janvier 2010
Poursuite de la consultation
Juin 2010
Début de l’analyse de la rétroaction et des
commentaires
8
SGDDI no 5392458
Intervenants et parties intéressées
Les commentaires, les préoccupations, les enjeux, la rétroaction sur tout
aspect de l’arrêté ministériel présentent tous un intérêt. Par exemple :
• La liste des catégories d’ouvrages devrait-elle être modifiée, soit
en ajoutant de nouvelles catégories, soit en retirant des
catégories existantes?
• Existe-t-il des ambiguïtés dans les critères définis dans l’arrêté
ministériel?
• Y a-t-il des contradictions entre les critères?
• Arrive-t-il que la justification de certains critères ne soit pas
évidente?
• Certains critères sont-ils trop ou pas assez exigeants?
• Autre chose?
9
SGDDI no 5392458
Arrêté ministériel sur les ouvrages et les eaux secondaires (LPEN)
Catégories d’ouvrages secondaires
• Ouvrages de protection contre l’érosion
• Petits quais et remises à embarcations
• Traversées hivernales
• Câbles aériens – Énergie et télécommunications
• Câbles sous-marins – Énergie et télécommunications
• Traversées de pipeline
• Prises d’eau
• Dragage
• Ouvrages temporaires
Catégories d’eaux navigables secondaires
• Sections des eaux navigables
• Canaux d’irrigation et tranchées de drainage artificiels
• Lacs privés
* Remarque : les critères spécifiques, les définitions et les conditions à respecter sont définis
plus en détail dans l’arrêté ministériel.
10
SGDDI no 5392458
OUVRAGES DE PROTECTION CONTRE L’ÉROSION
Est considéré comme étant un ouvrage secondaire n'exigeant pas que soit
présentée une demande d'examen et d'approbation en vertu de la LPEN
un projet d'ouvrage de protection contre l'érosion qui satisfait à tous les
critères et à toutes les normes qui suivent :
1. les ouvrages sont intégrés et parallèles à la rive ou à la berge existante ou
naturelle;
2. l’assise des ouvrages se trouve à 5 m ou moins de la laisse des hautes
eaux;
3. la pente des ouvrages, de la verticale à l’horizontale, à partir des eaux
navigables est supérieure à 33 %;
4. les ouvrages ne sont pas associés à une structure existante ou projetée, y
compris un pont, une estacade, un barrage ou une route, qui traverse les
eaux navigables;
5. les ouvrages ne comprennent ni épis, ni éperons, ni aucun autre dispositif,
servant à dévier le courant.
11
SGDDI no 5392458
PETITS QUAIS ET REMISES À EMBARCATIONS
Est considéré comme étant un ouvrage secondaire n'exigeant pas que soit présentée une
demande d'examen et d'approbation en vertu de la LPEN un projet de petit quai ou de
remise à embarcation qui satisfait à tous les critères et à toutes les normes qui suivent :
1. les ouvrages sont situés à une distance d'au moins 5 m des limites d'une propriété
adjacente;
2. les ouvrages sont situés à une distance d’au moins 10 m d’un petit quai, d’une
remise à embarcations ou d’une autre structure qui sont situés, en totalité ou en
partie, dans les eaux navigables, sur celles-ci ou au-dessus de celles-ci;
3. l’extrémité des ouvrages au large est à une distance d’au moins 30 m de tout
chenal de navigation;
4. les ouvrages ne s’étendent pas, ni dans les eaux navigables, ni sur celles-ci, ni audessus de celles-ci, au-delà des petits quais adjacents;
5. les ouvrages ne sont pas associés à d’autres ouvrages projetés, tels que des
rampes de mise à l’eau, des brise-lames, des décharges, des travaux de dragage
et des ports de plaisance;
6. les ouvrages ne sont pas utilisés pour des hydravions ou d’autres aéronefs munis
de flotteurs.
12
SGDDI no 5392458
TRAVERSES HIVERNALES
Sont considérés comme étant des ouvrages secondaires n'exigeant pas
que soit présentée une demande d'examen et d'approbation en vertu de la
LPEN les traversées construites ou placées sur des eaux navigables, audessus de celles-ci ou à travers celles-ci, qui sont gelées au point où les
bateaux, autres que les brise-glaces, ne peuvent y naviguer.
Les conditions suivantes doivent être rigoureusement respectées pendant
la construction :
1. Avant la débâcle printanière, toutes les parties des ouvrages, y compris les
môles, les culées, les remblais de rondins et les débris sont complètement
enlevées des eaux navigables, y compris la partie entre la laisse des basses
eaux et la laisse des hautes eaux;
2. Avant que les eaux navigables soient dégelées au point où les bateaux,
autres que les brise-glaces, peuvent y naviguer, les contours du lit des eaux
navigables sont remis à leur état naturel, si les ouvrages les ont perturbés.
13
SGDDI no 5392458
CÂBLES AÉRIENS (énergie et télécommunications)
Est considéré comme étant un ouvrage secondaire n'exigeant pas que soit
présentée une demande d'examen et d'approbation en vertu de la LPEN
un projet de câbles aériens qui satisfait à tous les critères et à toutes les
normes qui suivent :
1. la largeur des eaux navigables, que franchissent des câbles placés audessus de l’eau ou dans l’eau, est inférieure à 15 m, lorsque mesurée de la
laisse des hautes eaux d’un côté à la laisse des hautes eaux de l’autre côté;
2. les ouvrages sont situés à plus de 1 000 m d’un lac ou des eaux à marée;
3. les ouvrages ne passent ni au-dessus d’un plan d’eau navigable
cartographié, ni à travers celui-ci;
4. les ouvrages ne passent ni au-dessus d’un canal qui est accessible au
public, ni à travers celui-ci;
5. les ouvrages ne comprennent ni tours ni pylônes situés dans les eaux
navigables, y compris la partie de la ligne des eaux jusqu’à la laisse des
hautes eaux.
14
SGDDI no 5392458
CÂBLES SOUS-MARINS (énergie et télécommunications)
Est considéré comme étant un ouvrage secondaire n'exigeant pas que soit
présentée une demande d'examen et d'approbation en vertu de la LPEN
un projet de câble sous-marin qui satisfait à tous les critères et à toutes les
normes qui suivent :
1.
les ouvrages reposent sur les contours naturels du lit des eaux
navigables ou sous ceux-ci;
2.
les ouvrages sont situés à plus de 10 m de tout petit quai ou de toute
rampe de mise à l’eau;
3.
les ouvrages ne sont pas situés dans un plan d’eau navigable
cartographié ni sous celui-ci;
4.
les ouvrages ne traversent pas l'entrée d'un port, y compris tout port de
plaisance ou club nautique.
15
SGDDI no 5392458
TRAVERSÉES DE PIPELINE
Est considéré comme un ouvrage secondaire n'exigeant pas que soit
présentée une demande d'approbation en vertu de la LPEN un projet de
traversée de pipeline qui satisfait à tous les critères et à toutes les normes qui
suivent :
1.
le projet de traversée est enfoui sous le lit des eaux navigables.
Un projet de traversée de pipeline qui satisfait à l'un des critères suivants n'est
pas considéré comme un ouvrage mineur :
1.
les ouvrages sont réglementés en vertu de la Loi sur l’Office national de
l’énergie;
2.
les ouvrages sont situés sous un plan d’eau navigable cartographié;
3.
les ouvrages nécessitent le placement de câbles temporaires qui ne
reposent pas sur le lit des eaux, pour faciliter la construction,
l’emplacement, la mise à l’essai, la modification ou la réparation des
ouvrages;
4.
la largeur des eaux à l’emplacement de la traversée est supérieure à 50 m.
16
SGDDI no 5392458
PRISES D’EAU
Est considéré comme étant un ouvrage secondaire n'exigeant pas que soit
présentée une demande d'examen et d'approbation en vertu de la LPEN le
projet de prise d'eau qui satisfait à tous les critères et à toutes les normes
qui suivent :
1. le tuyau de prise d’eau est d’un diamètre inférieur à 10 cm et repose sur le
lit des eaux navigables;
2. l'extrémité de l'ouvrage de prise d'eau est situé :
a. Dans des eaux d'une profondeur supérieure à 2,5 m, s'il s'agit d'un
plan d'eau navigable non cartographié, ou
b. Dans des eaux d'une profondeur inférieure à 0,5 m, conformément
au zéro des cartes, s'il s'agit d'un plan d'eau navigable cartographié;
3. les ouvrages sont situés à plus de 50 m d'un chenal de navigation;
4. les ouvrages ne comprennent ni encoffrement ni aucun autre ouvrage de
prise d'eau, telle qu'une ancre, un collet ou un poids, s'élevant à plus de 50
cm au-dessus du lit des eaux navigables;
5. les ouvrages ne sont associés ni à un barrage, ni à un déversoir, ni à un
bassin d’amont, y compris un barrage, un déversoir ou un bassin d’amont
projetés.
17
SGDDI no 5392458
DRAGAGE
Est considéré comme étant un ouvrage secondaire n'exigeant pas que soit
présentée une demande d'examen et d'approbation en vertu de la LPEN
un projet de dragage qui satisfait à tous les critères qui suivent :
1. les travaux consistent en un entretien régulier autour des petits quais,
des murs de soutènement, des bassins de ports de plaisance ou d'autres
structures;
2. les ouvrages et leur équipement maritime sont situés à plus de 30 m d’un
chenal de navigation;
3. tous les déblais de dragage sont rejetés au-dessus de la laisse des
hautes eaux;
4. le dragage par succion ne comporte pas l’utilisation de tuyaux flottants ou
immergés;
5. les ouvrages ne comportent pas de câbles passant sur une partie des
eaux navigables, au-dessus de celle-ci ou à travers celle-ci;
6. les ouvrages ne comportent pas de dynamitage.
18
SGDDI no 5392458
OUVRAGES TEMPORAIRES
Les ouvrages temporaires* exigés pour la construction ou l'emplacement
de tout autre ouvrage déterminé comme étant un ouvrage secondaire sont
également considérés comme un ouvrage secondaire n'exigeant pas que
soit présentée une demande d'examen et d'approbation en vertu de la
LPEN, sauf si, selon le cas :
1.
ils sont des routes, des ponts, des barrages, des batardeaux, des
bermes ou des estacades;
2.
ils changent le parcours du chenal de navigation dans les eaux
navigables;
3.
ils occupent, sur plus de leur moitié, les eaux navigables d'un côté à
l'autre; ou
4.
ils sont situés dans un chenal de navigation, sur, sous ou à travers celuici, ou au-dessus de celui-ci.
* Les ouvrages temporaires doivent être complètement enlevés; s’ils ont perturbé les contours
du lit des eaux navigables, ceux-ci doivent être remis à leur état naturel.
19
SGDDI no 5392458
Sections des eaux navigables (1)
Une section des eaux navigables d’une longueur de 200 mètres
considérée comme faisant partie des eaux et des ouvrages secondaires
qui affectent la navigabilité n’exige pas que soit présentée une demande
d'examen et d'approbation en vertu de la LPEN si, selon le cas :
1. la largeur moyenne des eaux navigables, mesurée à la laisse des hautes
eaux, est inférieure à 1,20 m;
ou
2. la profondeur moyenne des eaux navigables, mesurée à la laisse des hautes
eaux, est inférieure à 0,30 m.
20
SGDDI no 5392458
Sections des eaux navigables (2)
Une section des eaux navigables d’une longueur de 200 mètres
considérée comme faisant partie des eaux et des ouvrages secondaires
qui affectent la navigabilité n’exige pas que soit présentée une demande
d'examen et d'approbation en vertu de la LPEN si :
1. la largeur moyenne des eaux navigables, mesurée à la laisse des hautes eaux,
est d’au moins 1,20 m mais d’au plus 3,00 m;
et si une des conditions suivantes sont respectées :
a. la profondeur moyenne des eaux navigables, mesurée à la laisse des hautes eaux,
est inférieure à 0,60 m;
b. la pente des eaux navigables, mesurée à la laisse des hautes eaux, est supérieure à
4 %;
c. le rapport de sinuosité est supérieur à 2;
d. la fréquence des obstacles naturels dans les eaux navigables est supérieure à deux,
dont au moins un est situé en amont et un autre, en aval à partir du point milieu de
l’axe longitudinal des eaux navigables..
21
SGDDI no 5392458
Canaux d’irrigation et tranchées de drainage artificiels
Des canaux d’irrigation et des tranchées de drainage artificiels considérés
comme faisant partie des eaux et des ouvrages secondaires affectant la
navigabilité n’exigent pas que soit présentée une demande d'examen et
d'approbation en vertu de la LPEN si les conditions suivantes sont
réunies :
1. ils ne sont pas créés ou construits, en totalité ou en partie, à partir d’un plan
d’eau naturel;
2. ils ont une largeur moyenne inférieure à 3,00 m.
22
SGDDI no 5392458
Lacs privés
Un lac d’une superficie de cinq (5) hectares ou moins considéré comme
faisant partie des eaux et des ouvrages secondaires affectant la
navigabilité n’exige pas que soit présentée une demande d'examen et
d'approbation en vertu de la LPEN si les conditions suivantes sont
réunies :
1.
une personne est propriétaire inscrit des terrains contigus au lac;
2.
il n’y a pas d’eaux navigables qui entrent dans le lac ou qui en sortent;
3.
le public n’a aucun accès au lac, que cet accès soit antérieur ou actuel;
4.
il n’y a aucune servitude ni service foncier qui permettent l’accès au lac.
23
SGDDI no 5392458
Règlements additionnels, en vertu du paragraphe 12. (1)
12. (1) Le gouverneur en conseil peut, pour la navigation, prendre les décrets ou les
règlements qu'il juge opportuns à l'égard de tout ouvrage auquel s'applique
la présente partie ou qui est approuvé ou dont les plans et l'emplacement
sont approuvés en application d'une loi fédérale ou d'un décret du
gouverneur en conseil. Il peut, par règlement,
a) fixer les droits à payer au ministre lors de la production d'une demande
d'approbation au titre de la présente partie;
b) régir la délivrance, la modification, le renouvellement, la suspension et
l'annulation des approbations visées par la présente partie;
c) fixer la période de validité de ces approbations;
d) prévoir des exigences en matière de notification du transfert de
propriété des ouvrages;
e) établir des catégories d'ouvrages et d'eaux navigables pour l'application
du paragraphe 5.1(1);
f) régir l'emplacement, la construction, l'entretien, l'exploitation, la
sécurité, l'utilisation et l'enlèvement des ouvrages;
g) prendre toute autre mesure d'application de la présente partie.
24
SGDDI no 5392458
Résumé
Le 7 juin 2009, en application de l’article 13 de la Loi modifiée, le ministre
des Transports a pris l'Arrêté sur les ouvrages et les eaux secondaires
(LPEN).
Transports Canada a entrepris de convertir l’arrêté ministériel en projet de
règlement. La consultation des parties intéressées et des intervenants est
actuellement en cours.
Veuillez communiquer avec Ken Hahn (à [email protected] ou 613998-6442) pour obtenir des renseignements supplémentaires ou des
éclaircissements, et pour transmettre vos commentaires sur les critères
actuels concernant les ouvrages et les eaux secondaires.
Nous aimerions recevoir vos commentaires d’ici le 31 décembre 2009.
25
SGDDI no 5392458
Descargar

Document